Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Le vice-président du CNT annonce sa démission

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/01/2012

Dimanche, sur Al-Jazira, le numéro deux du Conseil national de transition a annoncé sa démission alors que des manifestations agitent Benghazi depuis plusieurs jours. Abdelhafidh Ghoga est accusé d'avoir fait partie du régime du colonel Kadhafi.

AFP - Le vice-président du Conseil national de transition (CNT), Abdelhafidh Ghoga, a annoncé dimanche sur la chaîne qatarie Al-Jazira qu'il démissionnait "dans l'intérêt de la nation", après des appels à son départ.

"J'ai choisi de démissionner (...) dans l'intérêt de la nation", a déclaré M. Ghoga à la chaîne par téléphone.

Des membres du CNT contactés par l'AFP ont indiqué ne pas être au courant de la démission de M. Ghoga, précisant toutefois que ce dernier n'avait pas participé aux réunions du CNT samedi et dimanche.

M. Ghoga a expliqué qu'il n'y avait plus le même consensus autour du CNT et qu'il ne voulait pas que le conflit autour de sa personne ait un "impact négatif" sur le Conseil.

"L'important c'est de préserver le CNT", a-t-il ajouté.

"Nous ne savons pas vraiment ce qui se passe", a-t-il dit, en faisant état d'"attaques contre les personnes (...), de campagnes contre certains" membres du CNT.

M. Ghoga, qui est aussi le porte-parole du CNT, est régulièrement accusé par des manifestants qui réclament sa démission d'être un "opportuniste" et d'avoir fait partie du régime de Mouammar Kadhafi.

Il avait été pris à parti et agressé jeudi à l'Université de Ghar Younès, à Benghazi, où il était allé pour une cérémonie en l'honneur des martyrs de la révolution qui a renversé Kadhafi.

Première publication : 22/01/2012

  • LIBYE

    Le siège du CNT à Benghazi occupé par des manifestants

    En savoir plus

  • LIBYE

    La nomination par le CNT du nouveau chef des armées ne fait pas l'unanimité

    En savoir plus

  • LIBYE

    En butte au pouvoir des milices, le CNT veut promouvoir la réconciliation nationale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)