Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Sports

Énorme désillusion pour le Maroc, vaincu d'entrée par la Tunisie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/01/2012

Le Maroc, qui figure parmi les grands favoris de la CAN-2012, a complètement manqué son entrée dans le tournoi en s'inclinant 2 à 1 face à la Tunisie. Les Lions de l'Atlas n'ont désormais plus le droit à l'erreur.

AFP - La Tunisie a créé une nouvelle surprise lors de cette Coupe d'Afrique des nations en faisant chuter (2-1) le Maroc, un des favoris de la compétition, lors du match au sommet du groupe C lundi à Libreville.

La Tunisie, qui avait battu le Maroc en finale de la CAN-2004 (2-1) et s'était qualifiée pour le Mondial-2006 aux dépens des Lions de l'Atlas, est en train de devenir la bête noire des Marocains.

Le scénario a été identique lors des deux périodes avec un Maroc monopolisant le ballon et campant dans la moitié de terrain tunisienne mais se faisant cueillir à froid sur un coup de pied arrêté puis un contre.

Avec un jeu plus léché, le Maroc avait pris le commandement des opérations en début de match. Chamakh croyait ouvrir le score à la 13e minute mais le gardien Mathlouthi se montrait très rapide dans sa sortie pour boucher les angles et gagner son face à face avec le "Gunner".

Cinq minutes plus tard, le gardien de Kayserisport (Turquie) détournait d'une main ferme un tir de Mbark Boussoufa qui semblait aller au but.

Petit à petit, la Tunisie, dangereuse uniquement sur coup de pied arrêté (arrêt réflexe de Lamyaghri sur une action de Zouheir Dhaouadi), desserrait l'étreinte et endormait le Maroc.

Le Maroc brûle son joker

Et, à la 34e minute, ce qui devait arriver arriva: Korbi tirait un coup franc semblant anodin mais dont la trajectoire se terminait dans le petit filet de Lamyaghri, perturbé par la présence de Khlifa devant le but.

Après la mi-temps, le scénario était similaire avec une Tunisie laissant le Maroc dominer sur un faux rythme. Comme en première période, l'inspiration marocaine s'étiolait au fil des minutes.

Youssouf Hadji, entré à l'heure de jeu, était à deux doigts d'égaliser à la 67e après avoir lobé un défenseur mais il enlevait trop sa frappe.

Un éclair de génie de Youssef Msekni donnait définitivement la victoire aux Tunisiens à la 75e. L'attaquant de l'Espérance Tunis échappait à quatre défenseurs pour loger le ballon au fond des filets.

Le but du capitaine marocain Houssine Kharja à la 86e donnait un peu de piquant et de tension à la fin de rencontre mais les Marocains ne réussissaient pas à se dépêtrer de la toile tunisienne, tissée par le sélectionneur Sami Trabelsi, ancien défenseur...

La Tunisie est en situation idéale pour la suite du tournoi avec trois points déjà au compteur et alors qu'il lui reste à jouer les deux équipes qui a priori sont les plus faibles du groupe. Le Maroc, venu avec de grands espoirs, a lui déjà brûlé son joker et les hommes d'Eric Gerets n'ont plus le droit à l'erreur notamment face au Gabon, le pays hôte qui a battu le Niger (2-0) un peu plus tôt dans la soirée.

Première publication : 23/01/2012

  • CAN-2012

    Devant son public, le Gabon s'offre une victoire précieuse contre le Niger

    En savoir plus

  • CAN-2012

    GROUPE C : Une première étape pour le Maroc

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)