Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Economie

Les deux co-dirigeants de RIM, fabricant du BlackBerry, passent la main

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/01/2012

Comme le demandaient les investisseurs depuis plusieurs mois, Jim Balsillie et Mike Lazaridis démissionnent. RIM, fabricant du smartphone BlackBerry, a beaucoup souffert cette année de la concurrence d'Apple et de Google.

AFP - Les deux co-PDG de Research in Motion, pionnier canadien déchu des téléphones multifonctions avec le BlackBerry, ont annoncé dimanche qu'ils cédaient la main, comme le demandaient des investisseurs depuis de longs mois, sans toutefois s'effacer totalement.

Jim Balsillie et Mike Lazaridis, tous deux âgés de 50 ans, démissionnent de leur fonctions avec effet immédiat. Ils sont remplacés au poste de directeur général par Thorsten Heins, 54 ans, qui était depuis août 2011 un des deux directeurs d'exploitation de l'entreprise de Waterloo (Ontario, sud-est du Canada). Il avait travaillé au conglomérat allemand Siemens avant de rejoindre RIM en décembre 2007.

"Dans toute réussite d'entreprise développée par les fondateurs, il vient un moment où on entre dans une nouvelle phase de croissance et où il est temps que les fondateurs passent le relais à une nouvelle direction", a déclaré M. Lazaridis, cité dans un communiqué.

La présidence du conseil d'administration est assumée par Barbara Stymiest, 55 ans, administratrice depuis 2007, qui a notamment présidé le groupe TSX, propriétaire de la Bourse de Toronto, et a occupé de hautes fonctions à la Banque Royale du Canada.

Ce remaniement intervient après une série de revers pour le fabricant du BlackBerry, avec notamment une méga-panne, un retard du lancement du BlackBerry 10, et l'échec commercial de la tablette PlayBook.

Il ne s'agit pas cependant d'un divorce total: Mike Lazaridis devient vice-président du conseil d'administration du groupe de Waterloo (Ontario, sud-est du Canada).

"Il travaillera en étroite collaboration avec M. Heins pour offrir des conseils stratégiques, assurer une transition en douceur et continuer à promouvoir la marque BlackBerry dans le monde", a précisé l'entreprise. M. Balsillie quant à lui devient simple administrateur.

RIM a perdu quelque 73% de sa valeur à la Bourse de New York depuis un an, mais M. Balsillie a assuré au Wall Street Journal que "ce n'est pas en réaction à cela" que la décision de se retirer avait été prise.

Avant la publication des derniers résultats trimestriels de RIM à la mi-décembre, le fonds d'investissement Jaguar, qui dit représenter avec des actionnaires alliés "un peu moins de 10%" du capital de RIM, avait critiqué la direction bicéphale de RIM et appelé à son remplacement, voire à l'enclenchement d'un processus de vente.

"Il n'y a pas d'intention de mettre l'entreprise en vente", a assuré une source du Wall Street Journal dimanche soir.

Cité dans le communiqué, M. Heins a estimé que RIM avait des atouts à jouer. "Nous avons un bilan solide avec environ 1,5 milliard de dollars de liquidités à la fin du dernier trimestre et une dette négligeable", a-t-il souligné.

"Nous avons publié un chiffre d'affaires de 5,2 milliards de dollars lors du dernier trimestre, en hausse de 24% sur le trimestre précédent (ndlr: mais en baisse de 6% sur an), et une augmentation de 35% sur un an de la base d'abonnés au BlackBerry, qui dépasse désormais 75 millions".

Il a négligé de rappeler que le bénéfice du troisième trimestre avait fondu de 71% en un an. Pour l'ensemble de 2011, les analystes tablent en moyenne sur un chiffre d'affaires en baisse de 17,5% à 4,58 milliards de dollars, et un bénéfice courant réduit de moitié.

Mais M. Heins a salué le bon accueil réservé au nouveau système d'exploitation BlackBerry 7, et évoqué l'intérêt "encourageant" suscité par les nouvelles déclinaisons pour tablettes et téléphones, PlayBook 2.0 et BlackBerry 10, lors du salon mondial de l'électronique (CES) au début du mois.

De son côté M. Lazardis a indiqué qu'il allait renforcer encore son investissement financier dans le groupe. "J'ai tellement confiance dans l'avenir de RIM que j'ai l'intention d'acheter pour 50 millions de dollars supplémentaires d'actions du groupe, si possible, sur le marché ouvert", a-t-il dit.

Première publication : 23/01/2012

  • TECHNOLOGIES

    Pannes en série pour les Blackberry

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Le constructeur de BlackBerry s'offre une cure de jouvence avec sa tablette

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Les ministres allemands privés d'IPhone et de BlackBerry pour cause de cyber-attaques

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)