Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Moyen-orient

Décès du chômeur de 27 ans qui avait tenté de s'immoler par le feu

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/01/2012

Abdelwahab Zeidoun a succombé à ses blessures après s'être immolé par le feu le 18 janvier dernier à Rabat. Âgé de 27 ans, il faisait partie d'un groupe de diplômés qui manifestaient depuis deux semaines pour obtenir un emploi.

AFP - L'un des deux diplômés au chômage qui avaient tenté de s'immoler par le feu la semaine dernière à Rabat est décédé mardi, a déclaré à l'AFP un médecin de l'hôpital Ibn Rochd de Casablanca.

"Abdelwahab Zeidoun est décédé vers cinq heures du matin (locales et GMT) des suites de ses blessures", a indiqué le médecin qui a requis l'anonymat.

La victime, âgée de 27 ans, avait tenté de s'immoler mercredi 18 janvier en s'aspergeant d'essence dans la capitale, Rabat. Atteint de brûlures au deuxième degré, il avait été transporté à Casablanca (80 km au sud de Rabat) pour y être soigné dans une unité spécialisée.

Titulaire d'un master en documentation de l'université de Fès (centre), il faisait partie d'un groupe de diplomés du supérieur qui participent depuis deux semaines à un sit in dans une annexe du ministère de l'Education à Rabat pour revendiquer un emploi dans la fonction publique.

"On est sous le choc et on sait pas encore ce qu'on va faire. Nous maintenons pour l'instant notre sit in", a déclaré à l'AFP une étudiante, Asma, porte-parole du groupe.

Selon elle, des dizaines de jeunes diplômés se sont dirigés, après l'annonce du décès, à Casablanca pour se rassembler devant l'hôpital Ibn Rochd.

Une vidéo diffusée sur internet et les réseaux sociaux montrait cinq hommes s'aspergeant d'essence mercredi dernier mais le liquide ne s'est enflammé que sur deux d'entre eux.

Ce type d'action s'est répandu dans les pays d'Afrique du Nord depuis l'immolation d'un protestataire tunisien en décembre 2010, qui avait déclenché le printemps arabe en Tunisie, puis en Egypte et en Libye.

Des milliers de Marocains, détenteurs de diplômes et sans emploi -- 27% des diplômés universitaires ne trouvent pas de travail, selon l'agence marocaine de l'emploi -- manifestent presque quotidiennement depuis des années pour obtenir un emploi dans la fonction publique.

Les manifestations et sit-in de chômeurs diplomés se sont accentués avec l'arrivée au pouvoir début janvier du parti islamiste Justice et développement (PJD) qui a mis la question sociale au coeur de son programme.

Première publication : 24/01/2012

  • MAROC

    Manifestation à Casablanca pour plus de démocratie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Décès du chômeur tunisien qui s'était immolé par le feu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)