Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigeria

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : sécurité, économie, corruption... les défis de Buhari (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : sécurité, économie, corruption... les défis de Buhari (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dailymotion : le retour du patriotisme économique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un procureur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et ta soeur ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

Sports

Le Mali décroche un précieux succès face à la Guinée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/01/2012

Les Aigles du Mali ont décroché une victoire cruciale dans la course aux quarts de finale en battant la Guinée (1-0). Les hommes d'Alain Giresse rejoignent le Ghana, vainqueur plus tôt du Botswana (1-0), en tête du groupe D.



AFP - Le Mali a réalisé une excellente opération en s'imposant contre la Guinée (1-0) avec un réalisme extrême et malgré les meilleures intentions de son concurrent direct pour la qualification, mardi à Franceville (Gabon) dans le groupe D de la CAN-2012.

Avec ces trois points, le Mali rejoint en tête du groupe le Ghana, vainqueur 1-0 du Botswana (avec un but et une exclusion de son capitaine John Mensah). Au moins ne réédite-t-il pas sa mésaventure de 2010, lorsqu'il s'était fait remonter quatre buts par l'Angola dans le dernier quart d'heure...

Le Mali a eu une réussite maximale, dans un match allègre. Malmené par la Guinée, il a marqué sur son unique tir tenté en première période, un but inscrit par Bakaye Traoré reprenant un ballon repoussé par la défense guinéenne (30e). Sinon, les Aigles ne se sont guère procuré d'occasions.

Car la Guinée s'est accaparé les principales situations dangereuses, avec Feindouno en rampe de lancement, mais les attaquants du Sily national manquaient de précision dans le dernier geste et n'ont su exploiter les trous dans la défense malienne.

Alors qu'il n'a pas de club, Feindouno a livré un bon match en abreuvant ses partenaires offensifs de bons ballons, ou en effectuant plusieurs tirs dangereux, non cadrés ou bien sortis par le gardien malien.

Seydou Keita en revanche, joueur au statut qui sort du lot puisqu'il évolue au FC Barcelone, n'a guère brillé, en tout cas moins que son coéquipier de l'entrejeu Samba Diakité, omniprésent.

Première publication : 24/01/2012

COMMENTAIRE(S)