Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

LE DÉBAT

Moralisation de la vie publique : la réforme est lancée

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise au Venezuela : le pays au bord du chaos?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : "Les Proies", avec Nicole Kidman, sixième long métrage de Sofia Coppola

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le parc paradisiaque de Doñana meurt de soif

En savoir plus

FACE À FACE

Ferrand épinglé par "Le Canard enchaîné" : un premier couac pour Macron ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

En savoir plus

Moyen-orient

Vague d'attentats anti-chiites à Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/01/2012

Quatre attentats à la voiture piégée perpétrés ce mardi à Bagdad ont coûté la vie d'au moins neuf civils. Quelque 200 personnes, dont un grand nombre de chiites, ont été tuées depuis le départ en décembre des dernières forces américaines d'Irak.

AFP - Au moins neuf personnes ont été tuées et 61 blessées mardi matin dans quatre attentats anti-chiites dans trois quartiers de Bagdad, selon une source au ministère de l'Intérieur.

La première voiture piégée a explosé vers 06H45 (03H45 GMT) près d'un groupe de travailleurs et la deuxième environ une demi-heure plus tard près d'une boulangerie dans le quartier chiite de Sadr City.

Ces déflagrations ont fait six morts et 32 blessés, dont 2 femmes et un enfant, selon la source du ministère de l'Intérieur.

Une troisième voiture a explosé à Hourriya, un quartier chiite dans le nord de Bagdad, faisant un mort et 13 blessés, selon le ministère.

La quatrième explosion a fait 2 morts et 16 blessés dans le quartier de Choula, toujours dans le nord de la capitale, selon la même source.

Plus de 200 personnes, dont un grand nombre de pèlerins chiites, ont été tuées dans des attentats depuis le départ à la mi-décembre des dernières forces américaines d'Irak. Ce retrait a coïncidé avec l'éclatement d'une grave crise politique opposant les principaux dirigeants sunnites et chiites du pays.

Illustrant ces tensions, le site jihadiste Honein se déchaîne ces derniers temps contre les chiites. "Les attaques violentes contre la Rawafid (infidèles, nom donné aux chiites par les extrémistes sunnites) vont se poursuivre", écrivait lundi un communiqué de l'Etat islamique d'Irak, ombrelle de groupes affidés à Al-Qaïda, en revendiquant un attentat contre des pèlerins commis il y a un mois.

"Les lions de l'Etat islamique d'Irak ne cesseront pas leurs opérations tant que le gouvernement safavide restera au pouvoir et nous allons faire couler des rivières de sang et ils verront la mort partout où ils se trouvent", ajoute le texte.

Le "gouvernement safavide", du nom d'une dynastie iranienne, désigne le gouvernement irakien actuel à majorité chiite que les extrémistes sunnites jugent inféodés à l'Iran.
 

Première publication : 24/01/2012

  • IRAK

    Attentat à Bassora, des dizaines de pèlerins chiites tués

    En savoir plus

  • IRAK

    Une série d'attentats frappe l'Irak, une dizaine de pèlerins chiites tués

    En savoir plus

  • IRAK

    Des dizaines de morts dans une série d'attentats anti-chiites

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)