Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 24/01/2012

Malek Jandali, le pianiste de la révolution syrienne

Un pianiste syrien dénonce en musique la répression en cours dans son pays. La fermeture du site Megaupload provoque la colère des internautes. Et YouTube organise un festival de courts-métrages sur la Toile.

Malek Jandali, le pianiste de la révolution syrienne


« Watani Ana », c’est à dire « Ma patrie », c’est le titre de cette chanson composée par le pianiste syrien Malek Jandali, en soutien aux revendications des opposants au régime de Bachar al-Assad.

Né en Allemagne, ce talentueux compositeur de 39 ans a grandi à Homs. Et il vit aujourd’hui aux Etats-Unis, où il affiche ouvertement son soutien au mouvement de contestation qui secoue la Syrie depuis plus de 10 mois.

En juillet dernier, il avait ainsi donné un concert à Washington, près de la Maison-Blanche, lors d’un rassemblement organisé en solidarité avec l’opposition syrienne. Mais même s’il vit à l’abri de la répression aux États-Unis, Malek Jandali est tout de même visé par l’appareil répressif de Damas.

Quelques jours après son concert dans la capitale américaine, ses parents, qui vivent à Homs, auraient en effet été violemment agressés par les forces de sécurité, comme en témoigneraient ces photos mises en ligne sur la page Facebook de l’artiste.

Malgré les menaces, Malek Jandali continue de militer en faveur d’une Syrie libre en organisant des concerts, ou en participant à des campagnes de collecte de fonds pour soutenir la population locale.

Et le pianiste engagé s’apprête à sortir un nouvel album intitulé « Emessa » dédié à la révolution syrienne et en particulier à sa ville de Homs, bastion de la contestation particulièrement touché par les violences qui sévissent à travers le pays.


La fermeture de Megaupload embrase le web

La fermeture, jeudi dernier, par la justice américaine du très populaire site de partage de fichiers MegaUpload ainsi que l’arrestation de plusieurs de ses responsables, dont son fondateur Kim Schmitz, a été accueillie de façon plutôt hostile par une grande majorité des internautes. Et si la plupart d’entre eux s’est contenté d’exprimer son mécontentement en ligne, certains semblent bien décidés à se battre pour la réouverture du site.

C’est notamment le cas du groupe informel de pirates du web, Anonymous, qui a lancé dès vendredi une attaque informatique massive sur une centaine de sites dans le monde dont celui du département de la Justice américain ou celui d’Universal pour protester contre cette mesure jugée liberticide. Une opération d’envergure baptisée « #opmegaupload » qui devrait se poursuivre dans le temps, les membres d’Anonymous ayant promis dans un message publié sur Twitter de livrer une véritable guerre en ligne contre ceux qui tentent, à leurs yeux, de censurer Internet.

Malgré cette mobilisation des hackers d’Anonymous, de nombreux internautes ne semblent pas croire que MegaUpload reprendra un jour du service. Certains ont donc d’ores et déjà commencé à faire, non sans humour, leur deuil à l’image des créateurs de ces photomontages qui rendent un dernier hommage au site disparu ou de ce chanteur français qui a composé un morceau de rap pour partager sa tristesse de ne plus pouvoir accéder à MegaUpload.

Et les internautes anonymes ne sont pas les seuls à pleurer la disparition d’un de leurs sites préférés. C’est du moins ce que laisse penser cette vidéo musicale réalisée le mois dernier pour soutenir l’activité de MegaUpload dans laquelle plusieurs artistes comme l’acteur Jamie Fox ou le rappeur Kanye West exprimaient en chanson à quel point ils appréciaient le site et ses différents services. Un clip étonnant au regard de la situation actuelle et qui remporte un succès croissant depuis la fermeture de MegaUpload.

 

YouTube film festival

En partenariat avec « Scott Free Productions », la société de production des frères Ridley et Tony Scott, YouTube organise un concours en ligne baptisé « YouTube Film Festival » qui se déroulera du 2 février au 31 mars prochain. Pour y participer, il suffit d’envoyer sur une chaîne dédiée du site de partage un court-métrage de 15 minutes maximum. Les 10 créations ayant obtenu le plus grand nombre de votes des internautes seront ensuite présentées à la Mostra de Venise. Et parmi ces 10 projets, un grand gagnant sera sélectionné et obtiendra une récompense d’un demi million de dollars afin de lui permettre de réaliser un film avec un budget conséquent.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Bonne année du Dragon » est un des messages les plus publiés sur les réseaux sociaux alors que l’Asie a fêté lundi l’entrée dans le nouvel an lunaire. Une fête familiale qui sera célébrée dans de très nombreuses villes du continent pendant près de deux semaines. A noter que l'année du Dragon, qui a suivi celle du Lapin, est considérée dans le zodiaque chinois comme la plus propice pour la fertilité, pour s'enrichir et se réaliser sur le plan personnel. Résultat : un baby boom est attendu cette année dans toute la région…


La vidéo du jour

Après le planking qui consistait à se faire prendre en photo en faisant la planche dans des endroits insolites, voici ce qui pourrait devenir la nouvelle tendance à la mode sur la Toile : faire l’autruche. C’est en tous cas ce que semble espérer le comédien américain Nathan Barnatt qui a réalisé cette vidéo décalée dans laquelle on peut le voir insérer sa tête dans toutes sortes d’objets, du capot d’une voiture à une poubelle en passant par une cuvette de toilettes. Des poses étonnantes qui inspireront à coup sûr les internautes.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/08/2014 Réseaux sociaux

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

Au sommaire de cette édition : une journaliste indienne lance le « Rice Bucket Challenge » ; les recommandations de l’Egypte à la police américaine suscitent la polémique ; et...

En savoir plus

26/08/2014 Réseaux sociaux

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

Au sommaire de cette édition : un acteur américain revisite l’Ice Bucket Challenge pour dénoncer les brutalités policières ; le ministre indien des finances provoque la polémique...

En savoir plus

25/08/2014 Réseaux sociaux

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

Au sommaire de cette édition : l’aide humanitaire russe en Ukraine divise les internautes ; des célébrités chinoises sont la cible d’une campagne anti-drogue de Pékin ; et un...

En savoir plus

22/08/2014 Réseaux sociaux

Le "Doubtfire Face", nouveau défi de la Toile contre le suicide

Au sommaire de cette édition : les internautes réalisent un nouveau défi en ligne pour lutter contre le suicide, un tweet du Président de la République d'Iran Hassan Rohani...

En savoir plus

23/08/2014 Réseaux sociaux

Birmanie : le marché des nouveaux médias en ligne de mire

Depuis 2010, la Birmanie s'est lancée dans une "transition démocratique", avec un gouvernement qui s'est engagé auprès de la communauté internationale à libéraliser le marché des...

En savoir plus