Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Afrique

Youssou N'Dour a déposé sa candidature à la présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2012

Le chanteur sénégalais a déposé mercredi sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 26 février. Arguant d'un "devoir patriotique suprême", il avait annoncé son projet de se présenter contre le président sortant Abdoulaye Wade.

AFP - Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a déposé mercredi au Conseil constitutionnel sa candidature à l'élection présidentielle au Sénégal dont le premier tour est prévu le 26 février, a constaté un journaliste de l'AFP.

Youssou Ndour, qui fait partie de la vingtaine de candidats déclarés à ce scrutin, n'a fait aucune déclaration à la presse. Il avait annoncé sa candidature le 3 janvier arguant d'un "devoir patriotique suprême" et expliquant répondre aux sollicitations de nombreux Sénégalais.

"Je pense que je vais créer la surprise, je pense qu'il y a une évolution silencieuse, les gens vont voter Youssou Ndour", avait-il déclaré à l'AFP quelques jours plus tard, se disant certain de l'emporter dès le premier tour.

Issu d'un milieu modeste du quartier populaire de la Médina à Dakar, Youssou Ndour, 52 ans, n'a pas fait d'études supérieures, mais met en avant sa notoriété internationale pour favoriser le développement du Sénégal.

Interdiction de manifester

Par crainte de violences liées à la validation de la candidature controversée du chef de l'Etat sortant Abdoulaye Wade, 85 ans, le ministère de l'Intérieur a interdit les manifestation de jeudi 26 à lundi 30.



"Moi, (quand) je deviens président du Sénégal, je sais que je suis accueilli à bras ouverts un peu partout dans le monde, et là je pourrai changer la donne, faire partie d'une dynamique économique, parce que j'ai envie d'atteindre l'autosuffisance alimentaire", avait-il dit à l'AFP.

Les candidats ont jusqu'à jeudi 00H00 (locale et GMT) pour déposer leur candidature au Conseil constitutionnel, qui doit publier la liste des candidats retenus vendredi.

La décision du Conseil concernant la candidature du président Wade, contestée par l'opposition et la société civile, fait craindre des violences politiques.

Agé de 85 ans, élu une première fois en 2000 pour sept ans et réélu en 2007 pour cinq ans, M. Wade est candidat à un nouveau mandat de sept ans après modification de la Constitution. Ses opposants, dont Youssou Ndour, jugent sa candidature anticonstitutionnelle.

Plusieurs candidats ont déjà déposés leurs dossiers ces derniers jours, notamment le président Wade, l'ancien Premier ministre Moustapha Niasse et un autre responsable de l'opposition, Ousmane Tanor Dieng, d'après leur entourage.


 

Première publication : 25/01/2012

  • SÉNÉGAL

    Youssou N’Dour interpelle les dirigeants occidentaux sur la candidature d'Abdoulaye Wade

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Violences à Dakar entre partisans du pouvoir et opposants, un mort

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Le président Abdoulaye Wade, 85 ans, veut rempiler pour un nouveau mandat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)