Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Youssou N'Dour a déposé sa candidature à la présidentielle

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2012

Le chanteur sénégalais a déposé mercredi sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 26 février. Arguant d'un "devoir patriotique suprême", il avait annoncé son projet de se présenter contre le président sortant Abdoulaye Wade.

AFP - Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a déposé mercredi au Conseil constitutionnel sa candidature à l'élection présidentielle au Sénégal dont le premier tour est prévu le 26 février, a constaté un journaliste de l'AFP.

Youssou Ndour, qui fait partie de la vingtaine de candidats déclarés à ce scrutin, n'a fait aucune déclaration à la presse. Il avait annoncé sa candidature le 3 janvier arguant d'un "devoir patriotique suprême" et expliquant répondre aux sollicitations de nombreux Sénégalais.

"Je pense que je vais créer la surprise, je pense qu'il y a une évolution silencieuse, les gens vont voter Youssou Ndour", avait-il déclaré à l'AFP quelques jours plus tard, se disant certain de l'emporter dès le premier tour.

Issu d'un milieu modeste du quartier populaire de la Médina à Dakar, Youssou Ndour, 52 ans, n'a pas fait d'études supérieures, mais met en avant sa notoriété internationale pour favoriser le développement du Sénégal.

Interdiction de manifester

Par crainte de violences liées à la validation de la candidature controversée du chef de l'Etat sortant Abdoulaye Wade, 85 ans, le ministère de l'Intérieur a interdit les manifestation de jeudi 26 à lundi 30.



"Moi, (quand) je deviens président du Sénégal, je sais que je suis accueilli à bras ouverts un peu partout dans le monde, et là je pourrai changer la donne, faire partie d'une dynamique économique, parce que j'ai envie d'atteindre l'autosuffisance alimentaire", avait-il dit à l'AFP.

Les candidats ont jusqu'à jeudi 00H00 (locale et GMT) pour déposer leur candidature au Conseil constitutionnel, qui doit publier la liste des candidats retenus vendredi.

La décision du Conseil concernant la candidature du président Wade, contestée par l'opposition et la société civile, fait craindre des violences politiques.

Agé de 85 ans, élu une première fois en 2000 pour sept ans et réélu en 2007 pour cinq ans, M. Wade est candidat à un nouveau mandat de sept ans après modification de la Constitution. Ses opposants, dont Youssou Ndour, jugent sa candidature anticonstitutionnelle.

Plusieurs candidats ont déjà déposés leurs dossiers ces derniers jours, notamment le président Wade, l'ancien Premier ministre Moustapha Niasse et un autre responsable de l'opposition, Ousmane Tanor Dieng, d'après leur entourage.


 

Première publication : 25/01/2012

  • SÉNÉGAL

    Youssou N’Dour interpelle les dirigeants occidentaux sur la candidature d'Abdoulaye Wade

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Violences à Dakar entre partisans du pouvoir et opposants, un mort

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Le président Abdoulaye Wade, 85 ans, veut rempiler pour un nouveau mandat

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)