Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Sports

La Côte d'Ivoire s'impose face au Burkina Faso et se qualifie pour les quarts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/01/2012

En dominant le Burkina Faso (2-0) jeudi soir, la Côte d'Ivoire conserve sa place en tête du groupe B. Les Éléphants, grands favoris de la compétition, s'assurent du même coup une place en quarts de finale où ils rejoignent la Guinée équatoriale.

AFP - La Côte d'Ivoire n'a une nouvelle fois pas soigné la manière mais a néanmoins obtenu sa qualification pour les quarts de finale de la CAN-2012 avec un 2e succès en autant de matches contre le Burkina Faso (2-0), jeudi à Malabo (groupe B).

Les Observateurs - CANTALK

Depuis la première victoire quelconque enregistrée face au Soudan (1-0), dimanche, le sélectionneur François Zahoui et ses joueurs ont répété comme un leitmotiv que seul le résultat leur importait et que leur objectif était de soulever une coupe après 20 ans d'attente.

De la parole aux actes, il n'y a eu qu'un pas puisque les Eléphants ont reproduit une copie sans panache, indigne d'un des grandissimes favoris de la compétition. Mais l'essentiel est assuré avec ce billet dans le Top 8 acquis grâce à un but inscrit très tôt par Salomon Kalou (16e) puis une tête contre son camp du malheureux défenseur de Lyon Bakary Koné (82e).

Les Ivoiriens vont désormais avoir tout le loisir de souffler et de faire tourner leur effectif lors du prochain match contre l'Angola, lundi, un avantage non négligeable pour une équipe programmée pour aller jusqu'au bout de l'épreuve.

La prestation de ses troupes va cependant donner de quoi gamberger à François Zahoui car jamais les Ivoiriens n'ont réussi à poser réellement leur empreinte sur la rencontre. Le scénario du match, avec une réalisation rapide, était pourtant de nature à les favoriser, les Burkinabès ayant absolument besoin d'un exploit pour rester en vie dans cette Coupe d'Afrique.

Mais comme l'avait affirmé Paulo Duarte, le technicien portugais des Etalons, la Côte d'Ivoire est une équipe moyenne, si l'on excepte les trois vedettes "européennes" estampillées Premier League, Drogba (Cheslea), Yaya Touré (Manchester City) et Gervinho (Arsenal).

Le retour de suspension de Didier Zokora devait permettre au milieu ivoirien de reprendre un peu d'assurance mais les Eléphants ont d'emblée abandonné la maîtrise du ballon au Burkina Faso, s'exposant aux tentatives de l'Auxerrois Alain Traoré (22e, 25e, 50e, 53e), l'atout offensif N.1 des Etalons. Ils peuvent même remercier la barre transversale d'avoir repoussé une tête de Dagano (72e).

Le capitaine Drogba, qui avait sauvé les siens face au Soudan, s'est cette fois fait très discret, misant le plus souvent sur son physique de déménageur plutôt que sur sa technique. C'est d'ailleurs le déchet des Ivoiriens qui interpelle le plus, alors qu'ils sont censés posséder les plus belles individualités du continent.

L'unique satisfaction est venue de Salomon Kalou, buteur après avoir adressé une passe décisive à Drogba face au Soudan. Un peu maigre pour un candidat naturel au titre.

 

Première publication : 26/01/2012

  • LES OBSERVATEURS - CANTALK

    Qualification de la Côte d'Ivoire : "Les Éléphants progressent sans faire de bruit"

    En savoir plus

  • CAN-2012

    Les Éléphants fidèles à leur statut de grandissimes favoris

    En savoir plus

  • CAN-2012

    Incapable de dominer le Soudan, l'Angola devra attendre pour rejoindre les quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)