Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ONU n'est plus en mesure de donner un bilan précis des victimes en Syrie

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/01/2012

Certaines zones, notamment à Homs, sont devenues inaccessibles, empêchant désormais les Nations unies de fournir un bilan précis des victimes de la répression en Syrie. Les derniers chiffres de l'ONU faisaient état de 5 000 morts depuis mars 2011.

AFP - Les Nations unies ne sont plus en mesure de fournir un bilan précis des victimes de la répression en Syrie, a reconnu mercredi la Haut Commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay.

"Nous avions un chiffre de 5.000" morts depuis le début des manifestations en Syrie en mars 2011, a-t-elle déclaré à la presse. "C'est davantage maintenant". Mais ses services, a admis Mme Pillay, "ont désormais des difficultés" pour obtenir un bilan fiable car "certaines zones sont totalement fermées, notamment des quartiers de Homs".


"Nous sommes dans l'incapacité d'actualiser ce bilan mais de mon point de vue, 5.000 et plus est un chiffre énorme qui devrait vraiment inciter la communauté internationale à agir d'urgence', a-t-elle déclaré.

Le 12 décembre, Mme Pillay avait devant le Conseil de sécurité estimé à près de 5.000 le nombre de personnes tuées par les forces de sécurité syriennes. Puis un autre responsable de l'ONU avait indiqué le 10 janvier qu'au moins 400 personnes supplémentaires avaient été tuées depuis l'arrivée en Syrie des observateurs de la Ligue arabe le 27 décembre.

Les ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité poursuivaient mercredi leurs consultations sur la venue prochaine du secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi ou d'autres représentants de la Ligue. L'objectif est que la Ligue fasse dès lundi un exposé au Conseil sur son plan pour résoudre la crise en Syrie, annoncé le week-end dernier, selon des diplomates.

Les Européens et les pays arabes travaillent entre-temps à mettre au point un projet de résolution basé sur le plan de la Ligue, qui prévoit notamment un transfert du pouvoir du président syrien Bachar Al-Assad à son vice-président.

Première publication : 26/01/2012

  • DIPLOMATIE

    Moscou, inflexible, reste opposé aux sanctions contre Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les monarchies du Golfe annoncent le retrait de leurs observateurs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas rejette le plan de la Ligue arabe prévoyant un transfert de pouvoirs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)