Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ONU n'est plus en mesure de donner un bilan précis des victimes en Syrie

©

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/01/2012

Certaines zones, notamment à Homs, sont devenues inaccessibles, empêchant désormais les Nations unies de fournir un bilan précis des victimes de la répression en Syrie. Les derniers chiffres de l'ONU faisaient état de 5 000 morts depuis mars 2011.

AFP - Les Nations unies ne sont plus en mesure de fournir un bilan précis des victimes de la répression en Syrie, a reconnu mercredi la Haut Commissaire aux droits de l'homme Navi Pillay.

"Nous avions un chiffre de 5.000" morts depuis le début des manifestations en Syrie en mars 2011, a-t-elle déclaré à la presse. "C'est davantage maintenant". Mais ses services, a admis Mme Pillay, "ont désormais des difficultés" pour obtenir un bilan fiable car "certaines zones sont totalement fermées, notamment des quartiers de Homs".


"Nous sommes dans l'incapacité d'actualiser ce bilan mais de mon point de vue, 5.000 et plus est un chiffre énorme qui devrait vraiment inciter la communauté internationale à agir d'urgence', a-t-elle déclaré.

Le 12 décembre, Mme Pillay avait devant le Conseil de sécurité estimé à près de 5.000 le nombre de personnes tuées par les forces de sécurité syriennes. Puis un autre responsable de l'ONU avait indiqué le 10 janvier qu'au moins 400 personnes supplémentaires avaient été tuées depuis l'arrivée en Syrie des observateurs de la Ligue arabe le 27 décembre.

Les ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité poursuivaient mercredi leurs consultations sur la venue prochaine du secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi ou d'autres représentants de la Ligue. L'objectif est que la Ligue fasse dès lundi un exposé au Conseil sur son plan pour résoudre la crise en Syrie, annoncé le week-end dernier, selon des diplomates.

Les Européens et les pays arabes travaillent entre-temps à mettre au point un projet de résolution basé sur le plan de la Ligue, qui prévoit notamment un transfert du pouvoir du président syrien Bachar Al-Assad à son vice-président.

Première publication : 26/01/2012

  • DIPLOMATIE

    Moscou, inflexible, reste opposé aux sanctions contre Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les monarchies du Golfe annoncent le retrait de leurs observateurs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas rejette le plan de la Ligue arabe prévoyant un transfert de pouvoirs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)