Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Economie

Petroplus visé par une enquête préliminaire pour faillite frauduleuse

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/01/2012

Alors que le groupe a demandé la mise en faillite de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime), le compte bancaire de Petroplus France aurait été amputé d'une centaine de millions d'euros. Une enquête préliminaire a été ouverte.

 AFP - Le raffineur suisse Petroplus a démenti jeudi les allégations de "faillite frauduleuse" en France, alors que le parquet de Nanterre, près de Paris, a ouvert une enquête préliminaire sous le soupçon que le compte bancaire de Petroplus France aurait été amputé d'une centaine de millions d'euros.
              
"Petroplus Holding réfute (...) toutes les allégations de faillite frauduleuse en France", indique le raffineur dans un communiqué.
              
Le raffineur suisse rejette la responsabilité sur la Deutsche Bank, banque de sa société en France. Selon Petroplus, elle a retiré 122 millions d'euros et 59 millions de dollars de son compte, sans en avoir reçu l'ordre.
              
Cette annonce intervient alors que le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire sous le soupçon que le compte bancaire de Petroplus France aurait été amputé d'une centaine de millions d'euros.
              
Petroplus Holding détaille dans son communiqué des mouvements de fonds sur les comptes de sa société en France.
              
"A l'ouverture des affaires le 23 janvier 2012, le total des soldes sur les comptes bancaires détenus par la filiale française de Petroplus, Petroplus Marketing France SAS, à la Deutsche Bank était de 124 millions d'euros et de 59 millions de dollars", explique Petroplus.
              
"Durant cette journée, la Deutsche Bank, l'un des prêteurs de la facilité de crédit renouvelable (FCR), a retiré 122 millions d'euros et 59 millions de dollars de la somme qui était détenue sur des comptes" en rapport avec "la FCR", détaille Petroplus, sans indiquer où est désormais l'argent.
              
"Aucune entité juridique de Petroplus n'a donné d'instruction ni pris de mesure pour transférer ces fonds des ces comptes français", souligne l'exploitant de raffineries.
              
Jeudi, Moody' a abaissé à "Ca", contre "Caa2" auparavant, la note principale de Petroplus, ce qui équivaut aussi à une situation de "défaut".
              
L'échec des négociations avec les banques créancières et la demande de mise en faillite du groupe ont motivé l'abaissement de la note par Moody's.
 

Première publication : 26/01/2012

  • PÉTROLE

    Le raffineur suisse Petroplus au bord de la faillite

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande fustige l'immobilisme de l'État face aux difficultés de Pétroplus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)