Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

EUROPE

Concordia : Costa Croisières propose 11 000 euros d'indemnités par passager

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/01/2012

La compagnie Costa Croisières, propriétaire du Concordia qui a fait naufrage le 13 janvier, a signé un accord avec une association de victimes prévoyant un dédommagement de 11 000 euros par passager.

AFP - La compagnie Costa Crociere, propriétaire du Concordia, et une association de passagers qui ont survécu à l'accident du 13 janvier, sont parvenus vendredi à un accord qui prévoit un dédommagement forfaitaire de 11.000 euros par passager, plus les frais.

"Cet accord concerne environ 3.000 passagers de 60 pays, dont quelque 900 Italiens. Nous estimons qu'environ 85% d'entre eux vont adhérer à cet accord", indique dans un communiqué l'Adoc, une des associations de consommateurs italiens faisant partie du comité des naufragés du Concordia qui a négocié cet accord avec la direction de Costa Crociere.

L'accord prévoit le dédommagement de 11.000 euros par passager, y compris pour les enfants qui n'avaient pas payé de billets, ainsi qu'un remboursement d'environ 3.000 euros par personne destiné à couvrir le prix du billet pour la croisière et les éventuels frais de transport ou médicaux.

Le coût du naufrage du Costa Concordia



Ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches ne sont pas concernés par cet accord, souligne l'Adoc.

"C'est un accord historique qui met un terme à une affaire dramatique. C'est un accord démocratique qui ne fait pas de distinction entre les catégories sociales ou les pays d'origine, il est valable dans le monde entier et Costa le diffusera dans toutes les langues", s'est réjoui Carlo Pileri, président de l'Adoc.

L'accord est "valide pour tous et pas seulement ceux qui décident de se porter en justice", souligne-t-il. Il doit permettre à chaque passager d'obtenir le versement de 11.000 euros plus 3.000 euros de remboursements "dans la semaine qui suivra l'acceptation de l'accord, tant en Italie que dans le reste du monde, sans action légale et longs délais judiciaires".

Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte contre la compagnie Costa, propriétaire du navire, et différents collectifs de victimes se sont constitués.

En France, dont étaient originaires 452 passagers, toutes les plaintes déposées ont été regroupées au parquet de Paris. Certaines ont été déposées pour "non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire et manquements aux consignes de sécurité".

A New York, un avocat américain, Mitchell Proner, a annoncé qu'il se préparait à lancer des poursuites en nom collectif pour demander un minimum de 125.000 euros par passager indemne, "plusieurs fois cela" pour les blessés, et "plus d'un million" voire "plusieurs millions d'euros" pour indemniser les proches des victimes décédées.

Le Costa Concordia, transportant 4.229 personnes, dont 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage, a fait naufrage le soir du 13 janvier après avoir heurté un rocher tout près de la petite île du Giglio, située dans un archipel toscan protégé. Le bilan provisoire s'établit à 16 morts et 16 disparus.

Première publication : 27/01/2012

  • ITALIE

    Les opérations de pompage du carburant du "Concordia" peuvent démarrer

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le bilan de la catastrophe du Costa Concordia s'alourdit

    En savoir plus

  • ITALIE

    Naufrage du Concordia : deux Français identifiés parmi les corps retrouvés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)