Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

EUROPE

Concordia : Costa Croisières propose 11 000 euros d'indemnités par passager

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/01/2012

La compagnie Costa Croisières, propriétaire du Concordia qui a fait naufrage le 13 janvier, a signé un accord avec une association de victimes prévoyant un dédommagement de 11 000 euros par passager.

AFP - La compagnie Costa Crociere, propriétaire du Concordia, et une association de passagers qui ont survécu à l'accident du 13 janvier, sont parvenus vendredi à un accord qui prévoit un dédommagement forfaitaire de 11.000 euros par passager, plus les frais.

"Cet accord concerne environ 3.000 passagers de 60 pays, dont quelque 900 Italiens. Nous estimons qu'environ 85% d'entre eux vont adhérer à cet accord", indique dans un communiqué l'Adoc, une des associations de consommateurs italiens faisant partie du comité des naufragés du Concordia qui a négocié cet accord avec la direction de Costa Crociere.

L'accord prévoit le dédommagement de 11.000 euros par passager, y compris pour les enfants qui n'avaient pas payé de billets, ainsi qu'un remboursement d'environ 3.000 euros par personne destiné à couvrir le prix du billet pour la croisière et les éventuels frais de transport ou médicaux.

Le coût du naufrage du Costa Concordia



Ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches ne sont pas concernés par cet accord, souligne l'Adoc.

"C'est un accord historique qui met un terme à une affaire dramatique. C'est un accord démocratique qui ne fait pas de distinction entre les catégories sociales ou les pays d'origine, il est valable dans le monde entier et Costa le diffusera dans toutes les langues", s'est réjoui Carlo Pileri, président de l'Adoc.

L'accord est "valide pour tous et pas seulement ceux qui décident de se porter en justice", souligne-t-il. Il doit permettre à chaque passager d'obtenir le versement de 11.000 euros plus 3.000 euros de remboursements "dans la semaine qui suivra l'acceptation de l'accord, tant en Italie que dans le reste du monde, sans action légale et longs délais judiciaires".

Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte contre la compagnie Costa, propriétaire du navire, et différents collectifs de victimes se sont constitués.

En France, dont étaient originaires 452 passagers, toutes les plaintes déposées ont été regroupées au parquet de Paris. Certaines ont été déposées pour "non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire et manquements aux consignes de sécurité".

A New York, un avocat américain, Mitchell Proner, a annoncé qu'il se préparait à lancer des poursuites en nom collectif pour demander un minimum de 125.000 euros par passager indemne, "plusieurs fois cela" pour les blessés, et "plus d'un million" voire "plusieurs millions d'euros" pour indemniser les proches des victimes décédées.

Le Costa Concordia, transportant 4.229 personnes, dont 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage, a fait naufrage le soir du 13 janvier après avoir heurté un rocher tout près de la petite île du Giglio, située dans un archipel toscan protégé. Le bilan provisoire s'établit à 16 morts et 16 disparus.

Première publication : 27/01/2012

  • ITALIE

    Les opérations de pompage du carburant du "Concordia" peuvent démarrer

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le bilan de la catastrophe du Costa Concordia s'alourdit

    En savoir plus

  • ITALIE

    Naufrage du Concordia : deux Français identifiés parmi les corps retrouvés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)