Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

SPORT

Azarenka remporte son premier grand titre et devient numéro un mondiale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/01/2012

La Bélarusse Victoria Azarenka a expédié la Russe Maria Sharapova en finale de l'Open d'Australie en deux sets (6-3, 6-0). Elle remporte ainsi son premier titre du Grand Chelem et se hisse à la place de numéro un mondiale.

AFP - La Bélarusse Victoria Azarenka a réussi à évacuer sa nervosité initiale pour vaincre en deux sets 6-3, 6-0 la Russe Maria Sharapova en finale de l'Open d'Australie, s'adjugeant ainsi son premier grand titre et la place de N.1 mondiale, samedi à Melbourne.

C'est le premier titre du Grand Chelem pour Azarenka, tête de série N.3, qui disputait à 22 ans sa première finale d'un tel tournoi, en 25 apparitions. Son meilleur résultat jusque-là était une demi-finale à Wimbledon en 2011.

Avec cette victoire, elle va succéder lundi à la Danoise Caroline Wozniacki comme N.1 mondiale. Son meilleur classement jusque-ici était la place de 3e mondiale qu'elle occupait depuis septembre 2011.

Sharapova (N.4), 24 ans, devra patienter pour gagner son quatrième titre du Grand Chelem. Sa dernière victoire remonte à 2008 à Melbourne. Sa carrière a ensuite été perturbée par une sérieuse blessure à l'épaule droite. Elle a aussi remporté Wimbledon en 2004, et l'US Open en 2006.

C'est la deuxième défaite en finale d'un Grand Chelem en quelques mois pour la Russe, contre des joueuses incarnant la relève. Elle s'était inclinée en 2011 à Wimbledon contre la Tchèque Petra Kvitova, qui elle aussi jouait là sa première finale d'un tournoi de ce niveau.

Sharapova, qui serait devenue N.1 mondiale en cas de victoire, un fauteuil qu'elle a occupé pour la dernière fois en juillet 2008, grimpera lundi à la 3e place du classement WTA. Kvitova conservera la deuxième place.

La Bélarusse, qui comme Sharapova a été formée aux Etats-Unis, a mis du temps à confirmer les espoirs placés en elle. Elle a longtemps été trahie par une condition physique pas à la hauteur et un mental trop friable.



Nervosité envolée

Mais après une bonne année 2011, qui l'a vu atteindre le troisième rang mondial en septembre, elle a encore accéléré le pas en 2012. Elle est invaincue depuis le début de l'année, après avoir également remporté le tournoi de Sydney (le 9e de sa carrière).

En demi-finale contre la Belge Kim Clijsters, la tenante du titre, elle est parvenue à chasser ses démons en gardant sa contenance dans une fin de match explosive.

Cette confiance nouvelle, instillée en partie par sa collaboration depuis le début 2010 avec l'entraîneur français Sam Sumyk, lui a sans doute permis d'oublier rapidement un début de match catastrophique contre Sharapova.

Elle a commis deux doubles-fautes et quelques erreurs sur son premier jeu de service. La Russe a ensuite tenu le sien pour mener 2-0. Ce fut le début de la fin pour Sharapova, qui n'a plus marqué qu'un jeu contre 12 à Azarenka.

Sa nervosité envolée, la Bélarusse a commencé par répondre coup pour coup à la puissance de Sharapova. Puis sa mobilité supérieure lui a permis de prendre le dessus, aidée il est vrai par la maladresse de son adversaire, qui a commis 30 fautes directes (12 pour Azarenka).

Après un premier set disputé, le second aura été à sens unique, plié en 36 minutes par Azarenka, qui a mérité son titre.

Première publication : 28/01/2012

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Nadal triomphe une nouvelle fois de Federer et file en finale

    En savoir plus

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Djokovic, Nadal, Federer, Murray : le carré d'as encore en demi-finale

    En savoir plus

  • TENNIS

    Avec les défaites de Tsonga et Gasquet, les Français désertent l'Open d'Australie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)