Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Economie

La Grèce et ses créanciers sur le point de conclure un accord sur la dette

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2012

À la veille d'un sommet de l'Union européenne, le gouvernement grec et les créanciers privés se disent "proches" de la finalisation d'un plan d'échange de dette volontaire du secteur privé qu'ils espèrent conclure la semaine prochaine.

AFP - Les créanciers privés de la Grèce et le gouvernement grec se sont dits samedi "proches" de la finalisation d'un accord volontaire d'échange de dette, dont il attendent la conclusion "la semaine prochaine" après des "progrés importants" réalisés samedi.
              
"Nous avions préparé tous les textes techniques et juridiques et des progrès importants ont été réalisés", a indiqué le ministre des Finances Evangélos Vénizélos samedi soir à la presse, après une nouvelle rencontre avec les créanciers privés du pays représentés par l'Institut de la Finance Internationale (IIF), ainsi que des représentants de la troika des créanciers institutionnels.
              
"En principe, nous concluerons la semaine prochaine", a ajouté le ministre grec, peu après qu'un communiqué de l'IIF ait fait mention lui aussi "de nouveaux progrès" dans le processus de restructuration de la dette du pays qui prévoit l'effacement de 100 milliards de créance.
              
"Nous sommes proches de la finalisation d'un plan d'échange de dette volontaire du secteur privé, dans le cadre exprimé publiquement par le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker. Nous espérons la conclusion la semaine prochaine tandis que les discussions sur d'autres sujets se poursuivront", avait spécifié l'IIF dans son communiqué.
              
Athènes espère pouvoir présenter le cadre d'un accord la semaine prochaine en marge du sommet européen de lundi. La Grèce espère obtenir l'aval de ses partenaires et bailleurs de fonds institutionnels de la zone euro et du FMI, qui insistent pour que l'opération aboutisse au final à un abaissement de la dette souveraine grecque aux alentours de 120% du PIB en 2020 contre 160% actuellement.
              
La capacité de la Grèce à éviter le défaut de paiement à l'expiration, le 20 mars, de 14,5 milliards de créances, dépend de l'issue de ces négociations et des tractations interdépendantes qu'Athènes mène par ailleurs avec ses créanciers institutionnels pour obtenir le déblocage d'un deuxième plan de renflouement de 130 milliards d'euros.


              


 

Première publication : 28/01/2012

  • GRÈCE

    Grève générale contre les mesures d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les négociations entre la Grèce et ses créanciers patinent

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La Grèce ne veut pas devenir la grande oubliée de la crise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)