Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Culture

Jean-Claude Denis remporte le Grand Prix d'Angoulême

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2012

Musicien, illustrateur, scénariste et dessinateur, Jean-Claude Denis s'est vu attribuer dimanche le Grand Prix de la Ville d'Angoulême décerné par le 39e Festival international de la bande dessinée pour l'ensemble de son œuvre.

AFP - Le dessinateur et scénariste français Jean-Claude Denis a été couronné dimanche par le Grand Prix de la Ville d'Angoulême, "Nobel de la BD" décerné par le 39e Festival international de la bande dessinée.
              
Le jury était présidé cette année par l'Américain Art Spiegelman, père du mythique "Maus", qui lui valut en 1992 le seul prix Pulitzer attribué à une bande dessinée, et lauréat en 2011 du Grand Prix d'Angoulême.
              
Musicien, illustrateur lumineux, scénariste et dessinateur hors pair, Jean-Claude Denis, né le 1er janvier 1951 à Paris, a été formé à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris.
              
C'est là qu'il fonde, en 1974, le groupe "Imaginon" avec deux de ses condisciples, Caroline Dillard et Martin Veyron.
              
Véritable homme-orchestre, il tâte de la publicité et de l'illustration, réalisant de nombreuses couvertures de romans pour les principaux éditeurs français avant de s'attaquer à la BD dans "Pilote" et "A Suivre".
              
Après un premier conte illustré pour enfants ("Oncle Ernest et les Ravis"), en collaboration avec Martin Veyron chez Casterman en 1978, il publie son premier album en solo chez Futuropolis, "Cours tout nu".
              
Aussi à l'aise dans la série pour enfants des "Aventures de Rup Bonchemin" (trois albums chez Casterman) que dans la narration sophistiquée pour adultes ("Luc Leroi", une demi-douzaine de titres chez Futuropolis, puis Casterman), il aime se détendre en participant à des collectifs, à l'illustration de contes pour enfants ou de carnets de voyages.
              
Il a fait partie du groupe "Dennis Twist" formé par des as du pinceau et de la plume, tels que Margerin, Dodo, Vuillemin et Denis Sire, avant d'intégrer "Les Hommes du président", avec le même noyau dur de musiciens.
              
Chroniqueur de notre époque avec sa série "Luc Leroi", au héros décalé, et divers albums comme "L'Ombre aux tableaux" (Albin Michel) ou "Les Trains de plaisir" (Dargaud), il rajeunit avec Yann le célèbre "Peau d'âne" de Charles Perrault en le transposant dans le monde de la jet-set et... des films X.
              
En solo, il a réalisé le magistral "Quelques mois à l'Amélie".
              
Il a reçu le "Grand Boum" de la Ville de Blois en 2007.
              
Sa dernière oeuvre est un diptyque, "Tous à Matha", sur ses souvenirs d'enfance, publié en 2010 et 2011 chez Futuropolis.
              

 

Première publication : 29/01/2012

  • BD

    Coup d'envoi du Festival de la bande dessinée d'Angoulême

    En savoir plus

  • FESTIVAL D'ANGOULÊME

    La nouvelle BD chinoise trouve pignon sur rue à Angoulême

    En savoir plus

  • FESTIVAL D'ANGOULÊME

    Art Spiegelman remporte le Grand Prix d'Angoulême

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)