Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

SPORT

Djokovic conserve son titre au terme d'une finale marathon contre Nadal

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/01/2012

Le Serbe Novak Djokovic est venu à bout de l'Espagnol Rafael Nadal (5-7, 6-4, 6-2, 6-7 (5/7), 7-5), ce dimanche, en finale de l'Open d'Australie, au terme d'un match de 5h53, finale la plus longue de l'histoire du tournoi du Grand Chelem.

AFP - Le Serbe Novak Djokovic a péniblement conservé son titre à l'Open d'Australie dimanche en maintenant sa domination sur l'Espagnol Rafael Nadal, qui lui aura cependant rendu la vie extrêmement difficile cette fois-ci en finale (5-7, 6-4, 6-2, 6-7 (5/7), 7-5).

Djokovic, déjà vainqueur en 2008 et 2011, a dû puiser dans ses ultimes réserves pour s'imposer au terme de la plus longue finale en Grand Chelem de l'histoire (5h53) et empocher le cinquième titre du Grand Chelem de sa carrière.

Eprouvé par sa longue demi-finale (4h50) contre le Britannique Andy Murray, Djokovic a mis un set pour retrouver son rythme et ses sensations. Une fois la machine lancée, le N.1 mondial s'est montré supérieur à Nadal.

Mais l'Espagnol, qui s'était déjà incliné face au Serbe à Wimbledon et à l'US Open en 2011, n'a jamais renoncé, poussant son adversaire à un cinquième set dramatique, dans lequel les deux joueurs ont fait preuve d'un courage physique et d'une force mentale phénoménaux.

Le Serbe devient ainsi le cinquième joueur depuis le début de l'ère Open (en 1968) à gagner trois titres consécutifs du Grand Chelem, après Rod Laver, Pete Sampras, Roger Federer et Nadal.

Vers un Roland-Garros fascinant

Il reste sur 21 matches sans défaite en Grand Chelem. Son dernier revers dans ce cadre lui a été infligé en demi-finale de Roland-Garros, l'an dernier, par le Suisse Federer.

Le Serbe abordera le prochain Roland-Garros en position de réaliser le Grand Chelem à cheval sur deux saisons, ce que même Federer et Nadal n'ont jamais pu faire.

Federer a réussi trois fois, en 2004, 2006 et 2007, le Petit Chelem (trois tournois du Grand Chelem remportés la même année). Nadal l'a fait une fois, en 2010.

Le prochain Roland-Garros s'annonce déjà fascinant. Nadal, qui l'a remporté six fois, tirera beaucoup de confiance du match de dimanche... même s'il a signé une première peu enviable en devenant le premier joueur de l'histoire à s'incliner dans trois finales consécutives de tournois du Grand Chelem.

Le Serbe devient aussi le quatrième joueur depuis 1968 à gagner au moins trois titres à Melbourne, après Andre Agassi (4), Federer (4) et Mats Wilander (3). Il est le premier à faire le doublé à Melbourne depuis Federer, en 2006 et 2007.

Nadal reste scotché à dix titres du Grand Chelem. C'est sa septième défaite consécutive dans des finales face à Djokovic (six en 2011). Mais aussi celle qui lui laissera le plus d'espoir.

 

Première publication : 29/01/2012

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Azarenka remporte son premier grand titre et devient numéro un mondiale

    En savoir plus

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Djokovic s'impose dans la douleur face à Murray et retrouve Nadal en finale

    En savoir plus

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Nadal triomphe une nouvelle fois de Federer et file en finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)