Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

Moyen-orient

En Syrie, la terreur règne jusque dans les hôpitaux

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2012

Dans la région d'Idlib, les forces du régime traquent les opposants jusque dans les hôpitaux, dissuadant les blessés d’aller s’y faire soigner. Reportage exclusif de nos grands reporters Karim Hakiki et Adel Gastel.

Les hôpitaux syriens manquent cruellement de matériel. Mais ils sont également la cible des milices du gouvernement qui y traquent les manifestants blessés pour décourager les victimes d’aller s'y faire soigner.

Dans la région d'Idlib, dans le nord-ouest du pays, nos journalistes ont rencontré des médecins et infirmiers qui bravent le danger en soignant dans les hôpitaux des blessés clandestinement. Nos reporters sont également partis à la rencontre de Syriens contraints de se débrouiller pour se faire soigner chez eux par leur propre famille. Les blessés sont souvent des civils, victimes d’éclats d’obus.

Un reportage réalisé par Karim Hakiki, Adel Gastel et Nicolas Houver.

Première publication : 30/01/2012

  • SYRIE - EXCLUSIF

    Reportage à Binich aux côtés de l'Armée syrienne libre

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe suspend sa mission d'observation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)