Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Incertitudes autour de la politique économique de Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"C'est parti pour le show"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le nouveau président Adama Barrow prête serment à Dakar

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 31/01/2012

"Léopold Sedar Senghor doit se retourner dans sa tombe"

Presse internationale, Mardi 31 janvier 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, le refus de la Russie de faire voter une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU contre la répression en Syrie, la primaire républicaine de Floride, et le troisième mandat sollicité par Abdoulaye Wade.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec The New York Times, qui revient ce matin sur l'opposition russe au vote d’une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu pour condamner la répression en Syrie.

Les Russes refusent toujours de lâcher le régime syrien. The New York Times évoque une alliance de longue date et fondée sur des liens historiques, économiques mais aussi géopolitiques.

Les Russes qui ont donné un signal fort à la communauté internationale en envoyant leur porte-avion Kuznetsov à la Syrie au début du mois, lui ont vendu pour 4 milliards de dollars d’armement et investi dans le tourisme et l’énergie à hauteur de 20 milliards de dollars. La Russie qui aurait aussi d’autres intérêts à soutenir la dictature, et notamment par crainte de voir la révolution se propager au Caucase et à l’Asie centrale et par peur de voir l’influence occidentale s’étendre au Proche-Orient.

On passe maintenant aux Etats-Unis où a lieu aujourd’hui la républicaine de Floride, et où les candidats vont devoir séduire l’électorat hispano-américain.

Parmi eux, il y a la communauté cubaine, qui constitue la majorité de l’électorat républicain d’origine hispanique ; un électorat que les deux favoris, Mitt Romney et Newt Gingrich ont beaucoup courtisé ces derniers jours. Un plan de séduction évoqué par The New York Times, qui rappelle ces propos de Mitt Romney: «je remercierai le ciel si Fidel Castro retournait auprès de son créateur», et ceux de Newt Gingrich, qui a dit quant à lui que ce n’est pas auprès de Dieu que se retrouvera un jour le dirigeant cubain. Une surenchère bien évidemment destinée à flatter les anti-castristes de Miami.

A voir également ce matin, ces tensions persistantes au Sénégal après l’annonce d’une nouvelle candidature d’Abdoulaye Wade, le président sortant qui brigue un troisième mandat, et qui serait, à en croire Jeune Afrique, le favori sur le papier. Il va affronter 14 candidats ; mais pas le chanteur Youssou Ndour, dont la candidature a été invalidée par le conseil constitutionnel.

La décision du président de se représenter qui est vertement critiquée ce matin par le quotidien français La Charente libre
: «Léopold Sédar Senghor doit se retourner dans sa tombe. Cette figure de l'indépendance, ce grand poète francophone disparu partagerait sans aucun doute la colère et l'indignation du chanteur Youssou N'Dour qui a lancé que «le Sénégal a honte, que le Sénégal est meurtri. Et que cinquante-deux ans de construction démocratique viennent d'être balayés».

On termine cette revue de presse avec l’annonce de la visite de François Hollande au Royaume-Uni, une visite prévue pour la fin du mois de février. C’est une info exclusive que nous livre ce matin The Guardian, qui explique que cette visite aura pour but de rassurer une City effrayée par sa déclaration du Bourget: «mon adversaire, c’est le monde de la finance». Il devrait à cette occasion rencontrer le travailliste Ed Miliband, et il aimerait aussi rencontrer David Cameron, croit savoir The Guardian, qui écrit aussi que François Hollande veut «améliorer» les relations franco-britanniques.

Les déclarations de François Hollande au sujet du monde de la finance qui n’en finissent pas de donner des sueurs froides aux conservateurs britanniques…c’est à voir pour terminer avec The Times.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus