Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 01/02/2012

Des anciens militaires russes chantent contre Poutine

Des anciens militaires russes se mobilisent contre Vladimir Poutine. Aux États-Unis, Mitt Romney et Newt Gingrich se livrent une véritable guerre en ligne. Et des hommes volants font leur apparition dans le ciel de New York.

Des anciens militaires russes chantent contre Poutine


« Tu n’es qu’un fonctionnaire, pas un tsar ni un dieu », chante ce groupe de rock formé par d’anciens parachutistes de l’armée russe. Un morceau qui appelle le Premier ministre Vladimir Poutine, qualifié de tyran, à quitter le pouvoir.

Depuis qu’elle a été mise en ligne la semaine dernière sur le blog de l’activiste Rustem Adagamov, cette chanson rencontre un succès grandissant. Elle a ainsi été visionnée plus de 780 000 fois sur Youtube et le groupe a même été invité sur le plateau d’une chaîne de télévision privée. Il peut en effet paraître surprenant que d’anciens combattants s’attaquent à Vladimir Poutine, qui est issu des rangs du KGB.

Mais le Premier ministre, qui reste favori de l’élection présidentielle du 4 mars prochain, est de plus en plus contesté. Dimanche, ses opposants ont de nouveau manifesté à Moscou, cette fois au volant de leurs voitures. Ils étaient ainsi des milliers à rouler sur le périphérique de la capitale russe à bord de véhicules arborant des rubans ou des ballons blancs, la couleur de ce mouvement d’opposition. Une action essentiellement organisée via les réseaux sociaux.

C’est en effet principalement sur la Toile qu’est menée la fronde contre le pouvoir. Avec en fer de lance des blogueurs intrépides comme la journaliste Anastasia Karimova, qui n’a pas n’hésité pas à poser en maillot de bain pour appeler à un nouveau rassemblement samedi prochain. Son slogan : « le froid ne nous fait pas peur. »

 

Mitt Romney et Newt Gingrich s’affrontent en ligne

Alors que la course à l’investiture républicaine bat actuellement son plein aux Etats-Unis, les deux favoris des sondages dans le camp conservateur, Mitt Romney et Newt Gingrich, continuent de s’attaquer mutuellement via la Toile. Objectifs poursuivis par chacun des prétendants républicains : décrédibiliser son adversaire et démontrer qu’il est le seul à pouvoir battre le Président sortant, Barack Obama.

L’équipe de campagne de Newt Gingrich vient ainsi de mettre en ligne plusieurs vidéos qui s’en prennent directement à Mitt Romney. Dans ce premier clip baptisé « De quel Mitt s’agit-il ? », c’est une fois encore son côté girouette qui est mis en avant par son adversaire républicain. Romney y est notamment accusé de ne pas toujours avoir voté pour les candidats conservateurs lors des élections présidentielles passées. Et dans cet autre spot, l’ancien gouverneur du Massachusetts est carrément traité de menteur et est présenté comme un homme à qui il est tout simplement impossible de faire confiance.

Des attaques particulièrement violentes à l’encontre de Romney qui ne sont pas une première dans cette course à l’investiture républicaine. L’équipe de communication de Newt Gingrich avait ainsi déjà fait parler d’elle début janvier en diffusant sur le web cette vidéo fustigeant le côté jugé trop modéré du candidat. Un clip dans lequel il était également reproché à Mitt Romney de venir du Massachusetts et de parler français.

Face à la multiplication de ces vidéos de dénigrement, le candidat mormon a décidé de réagir. Plusieurs spots anti-Gingrich ont donc à leur tour fait leur apparition sur les sites de partage. Des clips très agressifs, eux aussi, qui dénoncent le manque d’éthique de l’ancien président de la chambre des représentants et qui affirment que pendant que la majorité des Américains souffraient de la crise, Newt Gingrich s’est enrichi en travaillant avec les groupes de lobby de Washington.

 

Le Daily Mail est le journal le plus consulté du monde en ligne

Le « Daily Mail » est désormais le journal le plus consulté en ligne dans le monde et dépasse donc le « New York Times » en terme de popularité sur la Toile affirme le site Buzzfeed. Au mois de décembre, le tabloïd aurait ainsi dépassé la barre des 45 millions de visiteurs, contre 44,8 pour le quotidien américain. La troisième marche du podium est occupée par « USA Today ». Une étude qui souligne en tous cas l’hégémonie des sites d’informations anglophones sur Internet.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Détruire l’Amérique », voici le genre de phrase à ne pas publier sur les réseaux si vous vous apprêtez à vous rendre aux Etats-Unis. Leigh Van Bryan et Emily Bunting en ont fait l’amère expérience. D’après le tabloïd « The Sun », ces deux Britanniques ont été arrêtés la semaine dernière à leur arrivée à l’aéroport de Los Angeles. En cause : un tweet mis en ligne avant leur départ par le jeune homme qui disait être sur le point de « détruire l’Amérique », ce qui en argot britannique veut aussi dire « faire la fête ». Résultat : les deux amis ont passé 12h en prison avant d’être expulsés du territoire américain.

 

La vidéo du jour

Comme on peut le voir dans cette vidéo qui circule actuellement en ligne, les habitants de New York ont récemment eu la chance d’apercevoir ce qui ressemblait à des hommes volants dans le ciel de Manhattan. Une illusion réalisée grâce à des appareils radiocommandés qui ont été décorés de sorte à ce qu’ils aient l’apparence d’un corps humain. Un projet étonnant qui s’inscrit en réalité dans le cadre d’une campagne virale pour faire la promotion du film fantastique « Chronicle » qui devrait sortir en salles le 22 février prochain.

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus

07/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes ordinaires surveillés par la NSA

Au sommaire de cette édition : le Washington Post publie une nouvelle enquête sur les écoutes de la NSA ; une Barbie chauve va être commercialisée pour les enfants atteints du...

En savoir plus

05/07/2014 Réseaux sociaux

Face aux géants du web, les hotêliers français s'organisent

Près d'une réservation hôtelière sur deux se fait aujourd'hui via des agences de voyages en ligne. Un chiffre en constante augmentation qui inquiète les professionnels du...

En savoir plus

04/07/2014 Réseaux sociaux

Mobilisation contre le bizutage aux Philippines

Au sommaire de cette édition : les internautes philippins se mobilisent contre le bizutage à l’université ; une jeune chasseuse américain provoque la polémique en ligne ; et un...

En savoir plus