Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cesar : Roman Polanski renonce

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Le vote de Fessenheim est un scandale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Je ne crois pas au ni droite ni gauche"

En savoir plus

FOCUS

Iran : le sport, outil d'émancipation des femmes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec Julien Fournié, dans les coulisses d’un défilé Haute Couture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

Moyen-orient

Ils chantent la révolution syrienne

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2012

Pour le quatrième épisode de nos reportages exclusifs sur la Syrie, les reporters de FRANCE 24 ont rencontré des chanteurs révolutionnaires qui traduisent leur combat en musique.

Adham est musicien et révolutionnaire syrien. Pour lui, le chant constitue une thérapie pour oublier les atrocités de la guerre dans son pays. Si, tous les jours, il recense les morts pour annoncer leurs noms sur les chaînes d'information, il rêve du moment où il pourra se consacrer uniquement à la musique. Mais aujourd'hui il n'a pas le choix, la guerre a tout emporté sur son passage.

"Il y a beaucoup de martyrs et beaucoup de détenus. Il y a des gens qui souffrent et qui passent leur vie sous la torture. Des mères ont perdu leurs enfants. Il y a des orphelins. Moi, je ne suis pas mieux qu'eux", confesse-t-il.

Préparation des manifestations à Binich

En plus de chanter les peines de la Syrie et de son peuple, Adham manifeste tous les vendredis avec ses amis. Dans un studio d'enregistrement clandestin, il enregistre avec son groupe des chants révolutionnaires dans le plus grand secret, mais aussi des chansons d'amour.

"Oui, je suis amoureux. Bien sûr. Quand tu ne vois presque jamais ta famille, une seule minute de conversation [avec elle] suffit à te remonter le moral. Et je ne vous dit même pas quand c'est cinq minutes en tête-à-tête."

Adham et son groupe chantent la liberté et la révolution pour les générations futures. Après la guerre, ce ténor de la révolution veut faire des enfants…

Première publication : 01/02/2012

  • SYRIE - EXCLUSIF

    Aux côtés de ceux qui risquent leur vie pour organiser les manifestations anti-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE - EXCLUSIF

    En Syrie, la terreur règne jusque dans les hôpitaux

    En savoir plus

  • SYRIE - EXCLUSIF

    Reportage à Binich aux côtés de l'Armée syrienne libre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)