Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : 3 "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan banlieue en France : Macron annonce une "nouvelle méthode"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

EUROPE

Des islamistes admettent avoir projeté de perpétrer un attentat à Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2012

Quatre Britanniques inspirés par la mouvance yéménite d’Al-Qaïda ont plaidé coupable, ce mercredi, de "préparation d’acte terroriste". Ils reconnaissent avoir planifier de placer une bombe dans les toilettes de la Bourse de Londres.

AFP - Quatre Britanniques membres d'un groupe islamiste ont reconnu mercredi devant un tribunal londonien un projet d'attentat à la bombe contre la bourse de Londres, le London Stock Exchange.

Mohammed Chowdhury, Shah Rahman, Gurukanth Desai et Abdul Miah ont plaidé coupable de "préparation d'acte terroriste". Les quatre hommes, de Londres et Cardiff (Pays de Galles) avaient été arrêtés en décembre 2010. Ils projetaient de placer une bombe dans les toilettes du siège du London Stock Exchange.

Cinq autres hommes ont également plaidé coupable d'autres chefs d'inculpation de moindre importance, comme d'avoir assisté à des réunions de préparation d'actes terroriste.

Les neuf hommes envisageaient d'envoyer des bombes par la poste pendant la période de Noël 2010 et avaient discuté d'attentats "dans le style de Bombay". Ils doivent être jugés la semaine prochaine.

Une liste écrite à la main découverte au domicile d'un des islamistes mentionnait des cibles possibles, avec les noms et adresses du maire de Londres Boris Johnson, de deux rabbins, de l'ambassade américaine à Londres et du siège du London Stock Exchange.

Bien qu'ils n'aient pas été membres d'Al-Qaïda, les islamistes étaient selon le procureur inspirés par ce réseau et plus spécifiquement par Anwar al-Awlaqi, un imam radical qui dirigeait la filière yéménite d'Al-Qaïda, tué par un drone américain en septembre dernier.

Les neuf hommes "ont mis en oeuvre la stratégie préconisée par Al-Qaïda dans la péninsule arabique", a déclaré mercredi le procureur Andrew Edis.
 

Première publication : 01/02/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Ezedin Abdel Aziz Khalil, l'homme d'Al-Qaïda qui valait 10 millions de dollars

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Arrestation de six membres d'Al-Qaïda accusés de complot contre le président Karzaï

    En savoir plus

  • YÉMEN

    L'imam radical américano-yéménite Al-Awlaqi abattu par un drone de la CIA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)