Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

EUROPE

La Cour suprême examine le recours d'Assange contre son extradition en Suède

Vidéo par Maylis DÉTROYAT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2012

La Cour suprême britannique doit commencer à examiner, ce mercredi, un ultime recours déposé par le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, qui conteste son extradition vers la Suède dans une affaire de viol présumé.

REUTERS - Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, comparaît ce mercredi devant la Cour suprême de Grande-Bretagne où il entend combattre en appel la décision de l’extrader vers la Suède où il est accusé d’agressions sexuelles.

WikiLeaks a diffusé fin 2010 des dizaines de milliers de télégrammes diplomatiques du département américain d’Etat.

Arrêté en décembre 2010 en Grande-Bretagne puis assigné à résidence, Julian Assange est réclamé par la justice suédoise, qui veut l’interroger sur les accusations lancées par deux femmes qui avaient travaillé comme bénévoles pour WikiLeaks.

La Haute Cour de justice de Londres a estimé début novembre qu’il pouvait être extradé vers la Suède, confirmant une décision rendue par un tribunal de première instance.

Mais les avocats d’Assange contestent la légalité du mandat d’arrêt européen émanant de Suède, soulignant qu’il a été délivré par un procureur, et non par un juge neutre ou par un tribunal.

La Cour suprême devrait consacrer deux jours à l’examen de l’affaire avant de rendre sa décision dans plusieurs semaines.

Si elle rejette son appel, Assange pourrait saisir la Cour européenne des droits de l’homme, sans pour autant que l’on sache avec certitude si cette procédure aurait un caractère suspensif ou s’il serait extradé vers la Suède.

Julian Assange dément les accusations sexuelles et affirme qu’elles s’inscrivent dans un plan visant à le réduire au silence.

Ses avocats redoutent que leur client, une fois extradé en Suède, ne soit transféré ensuite vers les Etats-Unis où il pourrait encourir la peine de mort pour divulgation de secrets d’Etat.
 

Première publication : 01/02/2012

  • ROYAUME-UNI

    L’ultime appel de Julian Assange contre son extradition sera examiné au mois de février

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Julian Assange peut faire appel de son extradition devant la Cour suprême

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)