Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est d'avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Pakistan nie jouer un double jeu en Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2012

Islamabad rejette les conclusions d'un rapport de l'Otan rendu public mercredi, qui accuse les services secrets pakistanais de soutenir les Taliban afghans en leur permettant de se replier dans les zones tribales du Pakistan.

AFP - Le Pakistan a nié mercredi jouer un double jeu en Afghanistan, comme l'affirme un rapport de l'Otan paru dans la journée et accusant les services secrets pakistanais de soutenir les rebelles talibans.
              
"Nous n'avons aucun but inavoué en Afghanistan", a assuré la ministre pakistanaise Hina Rabbani Khar lors d'une conférence de presse à Kaboul, où elle était arrivée dans la matinée pour rencontrer son homologue afghan Zalmaï Rasoul et le président Hamid Karzaï.

L'état des forces talibanes en Afghanistan

"La route de la stabilité dans cette région passe par Kaboul. (...) Nous considérons que toute menace à l'indépendance et à la souveraineté de l'Afghanistan est une menace à l'existence du Pakistan", a-t-elle ajouté.
              
La visite de Mme Khar doit "marquer une nouvelle phase dans les relations de coopération entre les deux pays", avait souligné dimanche la diplomatie afghane.
              
Kaboul a régulièrement accusé par le passé son voisin pakistanais de soutenir les talibans afghans, notamment en leur donnant refuge dans ses zones tribales situées de l'autre côté de la poreuse frontière entre les deux pays.
              
"Il n'y a aucun doute que pour le Pakistan, Kaboul est la plus importante capitale du monde. (...) Le Pakistan et l'Afghanistan doivent regarder en avant pour une relation basée sur la confiance", a ajouté la ministre pakistanaise.
              
"Le Pakistan joue un rôle clé dans le processus de paix afghan. J'espère que leur coopération se poursuivra et que cette visite (de la ministre pakistanaise) marquera le début de bonnes relations entre nos deux pays", a de son côté remarqué M. Rasoul, ajoutant qu'il n'y aurait "pas de paix dans la région sans coopération régionale sérieuse".
              
Révélé mercredi matin par les médias britanniques BBC et The Times, le rapport de l'Otan sur "l'état des talibans" souligne que les officiers des services secrets pakistanais "soutiennent la nécessité de poursuivre le jihad (taliban) et l'expulsion des envahisseurs étrangers d'Afghanistan", c'est-à-dire des troupes de l'Otan alliées du gouvernement de Kaboul.
              

 

Première publication : 01/02/2012

  • AFGHANISTAN

    Un rapport secret de l'Otan accuse le Pakistan de soutenir les Taliban

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban pakistanais entament des négociations de paix avec Islamabad

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Clinton demande à Islamabad des "mesures fortes" contre les Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)