Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

La Russie refuse toujours de soutenir la résolution de l'ONU contre la Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/02/2012

Toujours opposée à toute intervention militaire en Syrie, la Russie prévient qu'elle ne signera pas le projet de résolution de l'ONU exhortant le président syrien Bachar al-Assad à démissionner.

AFP - Les discussions se poursuivent à l'ONU et aucun vote n'aura lieu dans les jours qui viennent sur un projet de résolution concernant la Syrie, a annoncé mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.
              
"On entreprend actuellement des efforts pour trouver un texte acceptable pour tout le monde, qui contribuerait à un règlement politique en Syrie. C'est pourquoi il n'y aura aucun vote dans les jours qui viennent", a déclaré M. Gatilov cité par l'agence Interfax.

"Les experts continuent de discuter de deux projets: le russe et le marocain", a-t-il ajouté.
              
"Le projet marocain n'est pas acceptable pour nous parce qu'il contient toujours des dispositions qui prévoient des sanctions contre la Syrie ainsi que d'autres qui pourraient être interprétées comme autorisant un recours à la force", a poursuivi M. Gatilov.
              
Après 10 mois de violences en Syrie, qui selon les Nations unies ont fait plus de 5.400 morts, la pression s'accentue sur la Russie pour qu'elle fasse preuve de plus de fermeté vis-à-vis du président Bachar al-Assad et de son régime.
              
La Russie, qui utilise son droit de veto au conseil de sécurité de l'ONU, exaspère les pays occidentaux en refusant de soutenir la résolution demandant le départ d'Assad.
              
La Ligue arabe a imploré mardi les Nations unies de sortir de leur inaction face à "la machine à tuer" du régime syrien.
              
Mais l'ambassadeur russe à l'ONU Vitaly Tchourkine a rejeté un projet de résolution du Conseil de sécurité appelant le président syrien à céder le pouvoir, estimant que les Nations unies ne devaient pas s'immiscer dans un conflit "interne".
              
La Russie, allié traditionnel de la Syrie à laquelle elle continue à fournir des armes, a réitéré à plusieurs reprises son opposition à l'usage de la force et à toute résolution de l'ONU qui soutiendrait des sanctions unilatérales contre Damas.
              
Elle a présenté son propre projet, qui condamne l'usage de la force à la fois par le régime de Bachar al-Assad et l'opposition syrienne.
              
Moscou et Pékin avaient déjà mis leur veto en octobre dernier à une précédente résolution dénonçant la répression sanglante de la révolte populaire en Syrie.

Première publication : 01/02/2012

  • SYRIE

    Moscou déterminé à ne pas accepter une résolution de l'ONU contre la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE - EXCLUSIF

    Reportage à Binich aux côtés de l'Armée syrienne libre

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Russie, bouclier diplomatique du régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)