Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

DÉBAT

Migrants à Calais : comment sortir de l'impasse ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Migrants à Calais : comment sortir de l'impasse ? (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'Assemblée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : le FMI pose ses conditions et jette un froid

En savoir plus

Culture

Les libraires interpellent les candidats à la présidentielle sur la hausse de la TVA du livre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/02/2012

Le Syndicat de la librairie française va présenter aux candidats à la présidentielle une série de propositions pour éviter le relèvement annoncé de la TVA sur les livres de 5,5 % à 7 %.

AFP - Le Syndicat de la librairie française (SLF), qui a annoncé de nouvelles Rencontres nationales au printemps 2013, met la dernière main à un programme de propositions à l’attention des candidats à l’élection présidentielle, a annoncé jeudi son président Matthieu de Montchalin.

Le SLF va présenter à tous les candidats à la présidentielle une plateforme de douze propositions, réaffirmant notamment l’effet "néfaste" du relèvement de la TVA de 5,5% à 7% au 1er avril, a précisé le nouveau président du SLF, et nouveau président du portail 1001libraires.com, à l'issue d'une assemblée générale du syndicat en début de semaine.

Culture

"Le livre doit bénéficier d'un taux super réduit de TVA, comme la presse, car il est un bien de première nécessité", a dit à l'AFP Guillaume Husson, délégué général du SLF.

Seuls les produits de première nécessité comme l'alimentation échappent au relèvement du taux réduit de TVA.

Le candidat socialiste François Hollande s'est déjà déclaré pour un retour à une TVA à 5,5% pour le livre et la culture.

"La TVA du livre est un sujet politique majeur. Il y a un nouveau collectif budgétaire en février, des députés vont encore se battre mais la fenêtre de tir est ténue", déclare le délégué général.

"Le point et demi de hausse de la TVA sur le livre est évalué à 60 millions d'euros au maximum. C'est beaucoup de risques pour les libraires, pour une goutte d'eau dans les caisses de l'Etat", affirme-t-il.

Le Syndicat a également été entendu lundi par la mission sur l'avenir de la librairie, mise en place fin 2011 par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, pour aborder l’ensemble des problèmes des libraires. La mission doit remettre des propositions à la fin du premier trimestre.

Parmi les grands chantiers de 2012, M. de Montchalin (librairie L’Armitière à Rouen) a précisé que le syndicat allait "continuer d’avancer avec les éditeurs, diffuseurs, distributeurs et pouvoirs publics sur les mesures concrètes en faveur de l’amélioration de l’économie des libraires, mener à son terme la rénovation du cadre social de la branche, renforcer la présence et la crédibilité des libraires sur le numérique, ce qui pose aussi la question de la commercialisation d’une liseuse par les libraires."
 

Première publication : 02/02/2012

COMMENTAIRE(S)