Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le plan de Hollande pour l'emploi des jeunes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bureau des légendes" : Une série d'espionnage entre psychologie et action

En savoir plus

FOCUS

Beate et Serge Klarsfeld : un couple qui a dédié sa vie à la traque des nazis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Méditerranée : "Le cimetière marin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Derrière les islamistes, les bassistes"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

DIPLOMATIE

"La Chine n'a ni l'intention ni les capacités d'acheter l'Europe", dit Wen Jiabao

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2012

Le Premier ministre chinois a profité de la visite d'Angela Merkel à Pékin pour rappeler que son pays n'était pas animé de mauvaises intentions vis-à-vis de l'Europe, mais qu'il y avait "urgence" à régler la crise.

AFP - La Chine n'a ni l'intention ni les capacités "d'acheter l'Europe", a déclaré vendredi le Premier ministre Wen Jiabao lors d'un forum économique à Canton (sud) auquel il participait en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel.

Soulignant la volonté de son pays d'aider l'Europe à surmonter la crise de la dette, il a précisé que "certains pensent que cela veut dire que la Chine veut acheter l'Europe". Mais "la Chine n'a pas cette intention et n'en a pas la capacité", a-t-il ajouté.

Wen Jiabao avait souligné jeudi à Pékin "l'urgence" pour l'Europe de régler la crise de la dette et indiqué que la Chine envisageait une "participation accrue" au Fonds européen de stabilité financière (FESF), et au Mécanisme européen de stabilité (MES), fonds de secours permanent qui va lui succéder et doit être mis en place en juillet.

La chancelière allemande s'était efforcée pour sa part de rassurer ses hôtes chinois sur la viabilité de l'euro et la capacité de l'Europe à surmonter cette crise, assurant que les réformes engagées allaient dans le bon sens, tout en plaidant pour une poursuite de l'intégration européenne.

La Chine détiendrait plus de 550 milliards de dollars de dette souveraine européenne, selon des informations d'experts non confirmées officiellement.

Les PDG de Siemens Peter Löscher et de Volkswagen Martin Winterkorn participaient notamment à ce forum, ainsi que le patron du fabricant chinois d'ordinateurs Lenovo, Yang Yuanqing ainsi que le celui de la China Development Bank, Chen Yuan.

 

Première publication : 03/02/2012

  • DIPLOMATIE

    À Pékin, Angela Merkel assure la Chine de la solidité de l'euro

    En savoir plus

  • COMMERCE INTERNATIONAL

    2011, une mauvaise année pour les exportations chinoises

    En savoir plus

  • FORUM ECONOMIQUE MONDIAL

    Angela Merkel: "L'Allemagne ne prendra pas d'engagement qu'elle ne tiendra pas"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)