Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Amériques

Le chômage poursuit sa baisse

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2012

Le taux de chômage enregistre son plus bas niveau depuis deux ans aux États-Unis, prenant de court les analystes. La raison ? Une accélération des embauches dans le secteur privé.

AFP - Le taux de chômage des Etats-Unis est tombé en janvier à 8,3%, son niveau le plus bas en deux ans, grâce à une accélération inattendue des embauches, selon le rapport mensuel sur l'emploi publié vendredi à Washington par le département du Travail.

Le taux de chômage officiel a reculé de 0,2 point par rapport à décembre, en données corrigées des variations saisonnières. Janvier à marqué son cinquième mois de baisse: par rapport au mois d'août, il a reculé de 0,8 point.

La poursuite de la baisse du chômage a surpris les analystes, dont la prévision médiane donnait le taux stable à 8,5%.

Les chiffres du ministère montrent que le recul de janvier a eu lieu en même temps que la population active augmentait de 0,3% par rapport à décembre.

La baisse du chômage résulte donc uniquement de la force des embauches.

En données corrigées des variations saisonnières, les Etats-Unis ont créé 243.000 postes de plus qu'ils n'en détruisaient en janvier, indique le rapport sur l'emploi. Cela représente le solde de créations de postes le plus élevé depuis avril 2011, et une hausse des embauches de 20% par rapport à décembre.

La prévision médiane des analystes donnait 155.000 créations d'emplois en janvier.

Dans le secteur privé, tous les secteurs d'activité ont été créateurs nets d'emplois, à l'exception de ceux de l'information et de la finance, qui ont supprimé en tout 18.000 postes.

Le secteur public a continué de réduire ses effectifs, mais les suppressions de postes (14.000) se s'y sont faites au rythme le plus faible en quatre mois.

Le ministère a par ailleurs indiqué avoir revu ses chiffres pour l'ensemble de l'année 2011. Ceux-ci font apparaître en moyenne 15.000 embauches supplémentaires par mois de plus que ce qu'il avait annoncé jusque-là.

Première publication : 03/02/2012

  • EMPLOI

    Le chômage américain au plus bas depuis trois ans

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Le chômage à son niveau le plus bas depuis vingt ans

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les jeunes Britanniques particulièrement touchés par un taux de chômage record

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)