Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

EUROPE

La compagnie aérienne hongroise Malev cesse son activité

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/02/2012

À court de liquidités, la compagnie aérienne hongroise Malev a mis la clé sous la porte au terme de soixante-six années de service. Une aubaine pour Ryanair, le roi du low-cost, qui ouvre 26 nouvelles lignes au départ de Budapest.

REUTERS - La compagnie aérienne hongroise Malev a mis un terme à 66 années de service vendredi, moins d'un mois après avoir été contrainte par Bruxelles de rembourser plus de 200 millions d'euros d'aides d'Etat jugées illégales.

Le Premier ministre Viktor Orban a déclaré à la radio Kossuth que la décision de suspendre les activités de la compagnie étatique, à court de liquidités, était intervenue
après l'interdiction de décollage donnée à deux de ses avions à Tel-Aviv et en Irlande.

"C'est douloureux (...) Nous avons essayé de maintenir Malev en activité aussi longtemps que possible, mais nous ne pouvions plus le faire, ou bien nous aurions perdu nos avions saisis à l'étranger", a expliqué Viktor Orban.

Après plusieurs tentatives vaines de privatisation, l'Etat hongrois est remonté en 2010 à 95% du capital de Malev, qui emploie 2.600 personnes.

La Commission européenne a exigé début janvier le remboursement de plus de 200 millions d'euros d'aides d'Etat jugées illégales reçues par Malev entre 2007 et 2010. Les sommes en jeu représentent l'équivalent du chiffre d'affaires de la compagnie en 2010. (voir )

Ryanair s'engouffre dans la brèche

Le gouvernement hongrois a souligné dans une note en décembre que la perte potentielle de Malev pourrait compromettre l'activité de l'aéroport de Budapest.

La compagnie génère en effet 40% du chiffre d'affaires de l'aéroport, géré par l'allemand Hochtief et quatre partenaires financiers.

Tous les vols de Malev ont été annulés dès 5h00 GMT vendredi. Sur le site internet de la compagnie, www.malev.hu, on ne pouvait lire qu'un message informant les passagers de leurs options d'indemnisation.

La compagnie low-cost Ryanair a de son côté annoncé le même jour 26 nouvelles lignes au départ de Budapest. La société irlandaise mise sur le retrait de Malev pour transporter jusqu'à deux millions de passagers chaque année.

Ryanair, qui avait déjà annoncé le mois dernier son intention de desservir cinq lignes au départ de Budapest, porte donc ce chiffre à 31. La plupart des lignes seront
opérationnelles d'ici au mois d'avril, a dit le groupe dans un communiqué.

Première publication : 03/02/2012

  • AÉRONAUTIQUE

    La compagnie American Airlines dépose le bilan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)