Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : l'enfer de la prison vu par d'anciens détenus

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Une émission réalisée à partir de contenus amateur : photos, vidéos et témoignages envoyés par nos Observateurs aux quatre coins du monde et vérifiés par nos journalistes à Paris. Le samedi à 9h15.

Dernière modification : 06/02/2012

Opération commando sur un squat de Sao Paulo et torture douanière à la frontière Inde-Bangladesh

Julien Pain vous propose la première émission entièrement réalisée à partir de contenus amateur. Photos, vidéos, témoignages : tout vient de nos Observateurs, aux quatre coins du monde, et tout a été vérifié par nos journalistes, à Paris. Première diffusion le samedi à 8h10 (heure de Paris).

SUJET 1 : BRESIL

Ils étaient près de huit mille squatteurs à s'être installés sur le terrain vague de Pinherinho, près de Sao Paulo. Mais dimanche 22 janvier, les autorités locales ont décidé de récupérer le contrôle de la zone.

Une journée marquée par des scènes d'une grande violence que les habitants ne sont pas prêts d'oublier.

Dégage de ta favela : un récit de notre Observateur Hiure Queiroz.

SUJET 2 : BANGLADESH

Trente-deux personnes ont été arrêtées ce jour là. D'après les autorités locales, la plupart des habitants ont été temporairement relogés et l'opération de police n'aurait fait que des blessés légers. La scène que vous allez voir maintenant a eu lieu du côté indien de la frontière en l'Inde et la Bangladesh.

Sur la quasi-totalité de cette frontière, qui s'étale sur 4000 km, l’Inde a construit des murs et fait poser des fils barbelés pour empêcher l’immigration illégale et la contrebande.

Et vous allez le voir, les douaniers indiens sont particulièrement brutaux lorsqu'ils tombent sur un contrevenant. En tout cas, si ce dernier n'a pas de quoi leur verser un pot de vin.

Torturé pour quelques roupies : un récit notre Observateur Sazzad Hussein basé à Dakka.
 

Par Julien PAIN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/01/2017 Les Observateurs

Les musulmans rohingyas humiliés en Birmanie et une polémique après l'expulsion de France d'un Malien

En Birmanie, début janvier un soldat n'a pas hésité à se filmer pendant que ses collègues humiliaient des musulmans rohingyas, victimes de discriminations systématiques. Au Mali,...

En savoir plus

27/12/2016 OBSERVATEURS

Expulsion de migrants en Algérie et des chefs de milice qui dérangent au Burkina Faso

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

28/11/2016 OBSERVATEURS

Scandale du cercueil en Afrique du Sud et le calvaire d'un migrant à Lesbos en Grèce

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

19/11/2016 Bulgarie

Une milice bulgare anti-migrants et une imprimante 3D en déchets électroniques au Togo

A la frontière entre la Bulgarie une milice d'extrême-droite traque les migrants et les renvoient en Turquie sans ménagement... Au Togo, notre Observateur présente son modèle...

En savoir plus

12/11/2016 États-Unis

Le rappeur héros et les Iraniens rebelles

Moise Morancy, rappeur new-yorkais, raconte comment il sauvé une adolescente d'une agression sexuelle dans un bus. Puis, des Iraniens montrent comme critiquer indirectement le...

En savoir plus