Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Timbuktu" et "Saint Laurent" en lice pour le César du meilleur film

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : qui sont les manifestants du mouvement "Pegida"?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

"L'émirat jihadiste" d'une prison libanaise et des enfants en lutte pour leur cours de récré

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Terrorisme : qui est Sajida al-Rishawi ?

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Syriza en Grèce, un test pour l'Europe

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile japonaise réclame la libération de Kenji Goto

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : Kobané reprise par les Kurdes, un symbole fragile ?

En savoir plus

Sports

L'Angleterre s'impose dans la douleur face à l'Écosse

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/02/2012

Dominé durant une bonne partie de la rencontre, le XV de la Rose a finalement décroché une importante victoire face aux Écossais, à Murrayfield (13-6). Malgré leur abnégation, les Anglais n'ont toutefois pas convaincu.

AFP - L'Ecosse, par une accumulation de maladresses, a offert un départ victorieux à l'Angleterre du nouveau sélectionneur Stuart Lancaster, 13 à 6, samedi à Murrayfield lors de la première journée du Tournoi des six nations.

Le XV de la Rose ne boudera certes pas son plaisir d'avoir gagné pour la première fois depuis huit ans à Edimbourg, avec une équipe profondément renouvelée par rapport à celle qui avait échoué en quarts de finale de la Coupe du monde, face à la France. Mais il devra montrer autre chose s'il veut conserver son titre.

Volontaires en défense, les jeunes Anglais ont été copieusement dominés territorialement pendant l'essentiel d'une rencontre fort médiocre et ont dû leur succès aux erreurs de l'adversaire.

Ainsi le seul essai du match a été marqué après 29 secondes en deuxième période sur un dégagement de l'ouvreur écossais Parks contré par son homologue Hodgson, tout heureux de pouvoir aller aplatir dans la foulée.

Le reste des points est venu de coups de pied du jeune Farrell (22, 75), l'un des huit joueurs non capés sélectionnés par Lancaster, et de l'expérimenté Parks pour le XV du Chardon (26, 33).

La première mi-temps, insipide, a été rythmée seulement par les bourdes commises dans les deux camps, en particulier par les Anglais: coup de pied direct en touche du demi de mêlée Youngs, réception de chandelle manquée par Hodgson, balle perdue sur son propre lancer en touche...

Gâchis écossais

Mais la domination des Ecossais, plus agressifs dans les regroupements à l'image du N.8 Denton, le meilleur homme du match pour sa première titularisation dans le Tournoi, n'a débouché sur aucune occasion sérieuse.

Les débats se sont animés après la pause. Menés 6 à 3, les Anglais ont repris l'avantage immédiatement après le retour des vestiaires grâce à l'essai d'Hodgson et ont été près de se détacher quand l'ailier Strettle, servi au pied par le même Hodgson, a été plaqué à quelques mètres de la ligne par Denton.

Les Ecossais ont rapidement repris le contrôle du territoire adverse et on eu presque toutes les munitions dans la dernière demi-heure.

Laidlaw a failli marquer en plongeant dans l'en-but en même temps que Youngs (62), mais le reste du temps, ses coéquipiers se sont montrés beaucoup trop balourds pour espérer franchir la ligne.

C'est ainsi qu'une percée tout en puissance du deuxième ligne Gray a été gâchée par une mauvaise passe et un en-avant (56), puis que le flanker Rennie a été incapable de trouver son partenaire démarqué à quelques mètres de lui après avoir lui aussi pris le trou.

L'Ecosse perd son match d'ouverture du Tournoi pour la douzième fois en treize ans. Au vu du jeu proposé samedi, elle aura une nouvelle fois du mal à viser autre chose que l'avant-dernière place devant l'Italie.

 

Première publication : 04/02/2012

  • TOURNOI DES VI-NATIONS

    Solide et appliqué, le XV de France s'impose contre l'Italie

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI-NATIONS

    Le XV de France compte capitaliser sur l'épopée néo-zélandaise

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI-NATIONS

    Philippe Saint-André titularise 12 mondialistes pour l'entrée en lice du XV de France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)