Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Les États-Unis invitent l'Europe à s'investir davantage dans sa défense

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2012

La nouvelle stratégie de défense américaine donnera la priorité à l'Asie-Pacifique, mais l'Europe garde une "importance stratégique durable", a assuré le chef du Pentagone Leon Panetta, au second jour de la Conférence sur la sécurité de Munich.

AFP - Les Etats-Unis entendent "renforcer la coopération transatlantique" en matière de sécurité mais attendent de l'Europe qu'elle investisse davantage dans sa défense, a affirmé samedi le chef du Pentagone Leon Panetta lors de la conférence de Munich sur la sécurité.

"Nous devons tous continuer à investir dans la défense (...) afin de faire face le mieux possible aux défis futurs", a déclaré le secrétaire américain à la Défense lors d'une table ronde avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen.

Malgré les 487 milliards de dollars d'économies que doit dégager le Pentagone dans les dix ans à venir, la nouvelle stratégie américaine donnant la priorité à l'Asie-Pacifique et au Moyen Orient, M. Panetta a assuré de l'"importance stratégique durable" du Vieux continent pour Washington. L'Europe demeure le "partenaire de choix" pour des actions militaires et diplomatiques communes, a-t-il insisté.

L'engagement américain envers le bouclier antimissile et la participation de Washington au financement de l'achat de cinq drones Global Hawk pour le système de surveillance aérienne de l'Otan (AGS) en attestent, selon lui.

Et si deux des quatre brigades de combat, soit environ 7.000 hommes, seront retirés du continent, une autre brigade basée aux Etats-Unis effectuera des rotations en Allemagne afin de s'entraîner avec les forces européennes.

Le secrétaire à la Défense a par ailleurs annoncé la participation de cette brigade américaine à la Force de réaction de l'Otan (NRF), créée en 2002 par l'Alliance atlantique et censée être composée de 13.000 hommes.

"Les Etats-Unis avaient soutenu la NRF mais n'ont pas fait de contribution tangible en raison des guerres (en Irak et Afghanistan, ndlr). Jusqu'à maintenant", a-t-il expliqué, en lançant un appel aux autres alliés à fournir des contigents pour la Force de réaction.

Ces mesures constituent un "vote de confiance" de Washington envers l'avenir de l'Alliance atlantique, a estimé le ministre américain, selon qui l'Europe doit faire de même.

La coopération au sein de l'Otan "ne peut être une excuse pour réduire davantage les budgets" militaires en Europe, a-t-il asséné.

Les Etats-Unis supportent 75% des dépenses militaires de l'Otan et seuls quatres autres des 28 pays de l'Alliance --Royaume-Uni, France, Grèce et Albanie-- consacrent 2% de leur PIB à la défense.

 

Première publication : 04/02/2012

  • AFGHANISTAN

    L'Otan confirme son calendrier de retrait en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)