Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Les États-Unis invitent l'Europe à s'investir davantage dans sa défense

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/02/2012

La nouvelle stratégie de défense américaine donnera la priorité à l'Asie-Pacifique, mais l'Europe garde une "importance stratégique durable", a assuré le chef du Pentagone Leon Panetta, au second jour de la Conférence sur la sécurité de Munich.

AFP - Les Etats-Unis entendent "renforcer la coopération transatlantique" en matière de sécurité mais attendent de l'Europe qu'elle investisse davantage dans sa défense, a affirmé samedi le chef du Pentagone Leon Panetta lors de la conférence de Munich sur la sécurité.

"Nous devons tous continuer à investir dans la défense (...) afin de faire face le mieux possible aux défis futurs", a déclaré le secrétaire américain à la Défense lors d'une table ronde avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen.

Malgré les 487 milliards de dollars d'économies que doit dégager le Pentagone dans les dix ans à venir, la nouvelle stratégie américaine donnant la priorité à l'Asie-Pacifique et au Moyen Orient, M. Panetta a assuré de l'"importance stratégique durable" du Vieux continent pour Washington. L'Europe demeure le "partenaire de choix" pour des actions militaires et diplomatiques communes, a-t-il insisté.

L'engagement américain envers le bouclier antimissile et la participation de Washington au financement de l'achat de cinq drones Global Hawk pour le système de surveillance aérienne de l'Otan (AGS) en attestent, selon lui.

Et si deux des quatre brigades de combat, soit environ 7.000 hommes, seront retirés du continent, une autre brigade basée aux Etats-Unis effectuera des rotations en Allemagne afin de s'entraîner avec les forces européennes.

Le secrétaire à la Défense a par ailleurs annoncé la participation de cette brigade américaine à la Force de réaction de l'Otan (NRF), créée en 2002 par l'Alliance atlantique et censée être composée de 13.000 hommes.

"Les Etats-Unis avaient soutenu la NRF mais n'ont pas fait de contribution tangible en raison des guerres (en Irak et Afghanistan, ndlr). Jusqu'à maintenant", a-t-il expliqué, en lançant un appel aux autres alliés à fournir des contigents pour la Force de réaction.

Ces mesures constituent un "vote de confiance" de Washington envers l'avenir de l'Alliance atlantique, a estimé le ministre américain, selon qui l'Europe doit faire de même.

La coopération au sein de l'Otan "ne peut être une excuse pour réduire davantage les budgets" militaires en Europe, a-t-il asséné.

Les Etats-Unis supportent 75% des dépenses militaires de l'Otan et seuls quatres autres des 28 pays de l'Alliance --Royaume-Uni, France, Grèce et Albanie-- consacrent 2% de leur PIB à la défense.

 

Première publication : 04/02/2012

  • AFGHANISTAN

    L'Otan confirme son calendrier de retrait en Afghanistan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)