Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

LIGNE DIRECTE

Étudiants d'Abidjan, la colère gronde

En savoir plus

REPORTERS

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

Amériques

Nouvelles sanctions américaines contre le secteur financier iranien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/02/2012

Le président américain Barack Obama a promulgué un décret renforçant les sanctions visant le secteur financier iranien, dont la Banque centrale. Les États-Unis tentent ainsi de contrer le programme nucléaire de Téhéran.

AFP - Barack Obama a signé un décret renforçant une nouvelle fois les sanctions contre l'Iran en raison de son programme nucléaire, en particulier en bloquant "tout bien ou participation dans des avoirs du gouvernement iranien" aux Etats-Unis, a annoncé lundi la Maison Blanche.

Ce décret vise nommément le secteur financier iranien, dont la banque centrale et "toute institution financière" dans le pays, et fait entrer en vigueur des sanctions déjà prévues dans la loi de financement du Pentagone que le président américain avait promulguée le 31 décembre.

"Ces mesures soulignent la détermination de l'administration (Obama) à faire répondre le régime iranien de son échec à respecter ses obligations internationales", a de son côté expliqué le département américain du Trésor.

"L'Iran doit désormais faire face à un niveau sans précédent de pression en raison des sanctions de plus en plus fortes appliquées par les Etats-Unis et de nombreux autres (pays) du monde", selon la même source.

"Le nouveau décret publié aujourd'hui insiste à nouveau sur le message de cette administration au gouvernement iranien: il devra faire face à une pression économique et diplomatique de plus en plus forte jusqu'à ce qu'il réponde aux inquiétudes justifiées au sujet de la nature de son programme nucléaire", a ajouté le Trésor.

Première publication : 06/02/2012

  • IRAN

    Une délégation d'inspecteurs de l'AIEA est arrivée à Téhéran

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    L'UE impose un embargo pétrolier sans précédent contre l'Iran

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Selon l'AIEA, l'Iran a commencé la production d'uranium enrichi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)