Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 07/02/2012

"Se serrer la main à travers les armes"

Presse internationale, Mardi 7 février 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la répression en Syrie, un message d’Asma El Assad, et l’accord de réconciliation que viennent de conclure le Fatah et le Hamas à Doha, au Qatar.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec l’offensive des Etats-Unis pour tenter de contrer le veto russe et chinois sur la Syrie.

Une offensive tous azimuts qui est à la Une de L’Orient Le Jour. Le quotidien libanais revient sur la fermeture de l’ambassade américaine de Damas, où doit se rendre demain le ministre des Affaires étrangères russes Serguei Lavrov. Les Russes qui ont qualifié d’ «hystérie» l’indignation de la communauté internationale et seraient en train de se rendre coupables de «complicité de meurtres» en Syrie: «Comment pourrait-on ne pas parler de complicité de crimes contre l’humanité?, demande le journal, lorsque le blanc-seing accordé par Moscou au régime d’Assad, est intervenu non seulement au lendemain du déchaînement de l’artillerie syrienne contre Homs, mais surtout quelques jours après la livraison d’une importante cargaison d’armes et de munitions au pouvoir syrien?».

Un régime qui continue à vivre dans le déni, à «faire l’autruche» écrit ce matin The Times, auquel Asma El Assad, l’épouse de Bachar El Assad a envoyé un message. C’est la première fois qu’elle s’exprime depuis le soulèvement de l’opposition en mars dernier. Sans surprise, celle que la presse féminine a présentée en d’autres temps comme une «rose du désert» dit soutenir son mari, et venir en aide aux familles des victimes des violences.

Et puis il est évidemment aussi beaucoup question ce matin de l’accord que viennent de conclure le Hamas et le Fatah. Les deux mouvements palestiniens se sont entendus pour confier au président Mahmoud Abbas la direction d'un gouvernement transitoire d'indépendants, qui va être chargé d'organiser des élections. Un accord qui lève un obstacle important à la réconciliation, et qui est à voir pour commencer avec une image trouvée dans The National d’Abou Dhabi, où l’on voit Mahmoud Abbas et Khaled Mechaal se serrer la main à travers les armes.

L’accord entre Fatah et Hamas qui a été accueilli toutefois avec beaucoup de réserve à Gaza. C’est ce que rapporte le site du journal égyptien Ahram, qui revient sur le sentiment de trahison qu’auraient certains militants du Hamas, un sentiment mêlé d’une certaine désillusion: «ils se serrent les mains dit un Gazaoui, mais dans les faits, quand il faut mettre en pratique la réconciliation, il ne se passe jamais rien». Bref, la rue de Gaza n’y croirait pas...

Pessimisme également, ou du moins optimisme mesuré du côté du New York Times, qui évoque les risque que cet accord pourrait faire courir à Mahmoud Abbas et Israël. L’Etat hébreu a déjà fait savoir par la voix de son premier ministre Benhyamin Netanyahou, que le dirigeant du Fatah devait choisir entre la paix avec Israël ou la paix avec Gaza. Israël voit avant tout dans cet accord une montée en puissance des islamistes du Hamas. Quant à Mahmoud Abbas, il pourrait être mis en difficulté par un possible arrêt de l’aide américaine aux territoires palestiniens, puisque le Congrès a lié le versement de cette aide au fait que le Hamas en est totalement exclu.

Le Jerusalem Post de son côté s’est intéressé au rôle du Qatar dans les négociations qui ont abouti à cet accord. L’émirat a accueilli et porté ces négociations, mais va-t-il réussir là où d’autres médiateurs, l’Arabie Saoudite, le Yemen et l’Egypte ont échoué ? -Pas sûr du tout d’après le journal conservateur israélien, qui explique que Mechaal et Abbas restent sous la pression des ultras de leurs camps.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus