Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Sports

Le Ghana, qui affronte la Zambie, veut croire en ses chances de sacre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2012

Troisième en 2008, finaliste en 2010, le Ghana d'André Ayew veut franchir un nouveau pallier en 2012. Mais les Black Stars doivent au préalable franchir l'obstacle zambien, mercredi, à 20 heures.



AFP - Le Ghana se présente comme le favori de sa demi-finale de CAN-2012 mercredi à Bata (17h00), fort de son expérience des grands tournois et de ses stars offensives, alors que la Zambie tentera de faire valoir son jeu collectif et son rêve d'un premier titre.

Favori, le Ghana ? Dès avant le tournoi, il faisait figure de grand prétendant à la victoire finale (avec la Côte d'Ivoire), après avoir été 3e du tournoi continental en 2008, finaliste malheureux en 2010 et après avoir raté d'un cheveu le dernier carré du Mondial-2010. Un tel pedigree oblige. Et se double d'une certaine pression: cela fait 30 ans que le Ghana n'a plus remporté de CAN (il en est à quatre titres).

Avec André Ayew, Asamoah Gyan et Sulley Muntari, les Black Stars possèdent une brochette d'éléments offensifs de premier ordre, même si seul le premier a pour l'heure répondu aux attentes.

Car les Black Stars n'ont pas encore vraiment brillé. Mais c'est assumé. "Avant, on cherchait beaucoup le style de jeu, la technique, les passes, explique André Ayew. Aujourd'hui, l'équipe est arrivée à un point où seule la victoire nous importe".

Contre la Tunisie, c'est un cadeau du gardien qui leur a permis d'accéder au dernier carré, en prolongation. Celle-ci laissera-t-elle des traces ? Le sélectionneur Goran Stevanovic assure qu'il alignera la même défense que contre la Tunisie. Le capitaine John Mensah, sorti sur blessure (encore !), s'est entraîné normalement mardi, la cuisse gauche enveloppée d'un bandage.

Exploit

Les Ghanéens ont en outre eu un jour de récupération en moins par rapport aux Zambiens et un voyage en plus (de Franceville à Bata). "Ce sont des éléments très importants, avance Goran Stevanovic. Mais le plus important, c'est le mental et la personnalité".

"Je préfère être dans ma situation que dans la leur pour la préparation de ce match, répond en écho son homologue Hervé Renard. Mais l'entraîneur du Ghana préfère avoir son effectif que le mien. Moi, je préfère garder le mien et faire un exploit".

Exploit, le mot n'est pas trop fort. Les Chipolopolos, éternels outsiders et doubles finalistes (1974, 1994), n'ont jamais remporté la CAN. Mais la génération emmenée par le capitaine Christopher Katongo progresse. Sortie dès le premier tour en 2008, elle est parvenue en quarts en 2010 (élimination aux tirs au but), et donc en demie cette année.

"Le style du Ghana est similaire au nôtre, avec un jeu rapide à terre, analyse Katongo. La différence n'est que sur le papier, avec les stars du Ghana. Ils devront faire leurs preuves pour nous battre. Et nous devons les battre pour nous hisser au sommet".

En jeu, une place en finale à Libreville, là où l'avion transportant la sélection de Zambie s'était écrasé en 1993. "Leurs âmes sont quelque part là-bas...", avait dit Katongo. Pour un surcroît de motivation.

Première publication : 07/02/2012

  • CAN-2012

    Au bout du suspens, le Ghana se qualifie face à la Tunisie

    En savoir plus

  • CAN-2012

    La Zambie écrase le Soudan et s'offre une demi-finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)