Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Les nouveaux innovateurs

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : la jupe de la discorde

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les profs 2" : les cancres sont de retour

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet retour à Gaza, un an après l’opération "Bordure protectrice"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Cap sur la Guadeloupe

En savoir plus

MODE

Haute couture : dans les coulisses des préparatifs de l'automne-hiver 2015

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sur les traces du financement de l'organisation État islamique

En savoir plus

Moyen-orient

Le ministre russe des Affaires étrangères se rend à Damas pour rencontrer Assad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2012

Trois jours après que la Russie a opposé son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé à Damas pour s'entretenir avec Bachar al-Assad.

AFP - Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, est arrivé mardi à Damas pour s'entretenir avec le président syrien, Bachar al-Assad, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

"Sergueï Lavrov et Mikhaïl Fradkov (chef des services de renseignements extérieurs russe, NDLR) sont arrivés à Damas pour des entretiens avec le président Bachar al-Assad", a précisé le ministère sur son compte Twitter.

Moscou avait annoncé dimanche que M. Lavrov se rendrait à Damas pour évoquer la

Les Etats-Unis ferment leur ambassade à Damas

Les Etats-Unis ont fermé lundi leur ambassade à Damas et évacué leurs derniers fonctionnaires présents en Syrie, a annoncé le département d'Etat, alors que le président américain Barack Obama disait continuer à croire à une solution diplomatique à la crise.

L'ambassade des Etats-Unis à Damas "a suspendu toutes ses activités à compter du 6 février 2012 compte tenu de la poursuite de la violence et de la détérioration des conditions de sécurité", a indiqué le ministère dans un communiqué. (AFP)

mise en place rapide de "réformes démocratiques indispensables" en Syrie, où la répression des manifestations contre le régime syrien a fait plus de 6.000 morts depuis 11 mois, selon des ONG.

Lundi, M. Lavrov a refusé de dévoiler les objectifs de sa visite en Syrie: "Quand vous partez en mission à la demande du chef de l'Etat, les objectifs de la mission sont en règle générale révélés seulement à la personne à laquelle ils s'adressent", avait-il dit.

Cette visite intervient après le veto de la Russie et de la Chine samedi à l'ONU à un projet de résolution du Conseil de sécurité présenté par les Occidentaux et des pays arabes condamnant la répression en Syrie.

Ce double veto sino-russe a soulevé l'indignation des Occidentaux et de plusieurs pays arabes. Selon plusieurs diplomates et experts occidentaux, ce geste pourrait encourager le président Assad à poursuivre sa répression des opposants syriens. Il a été qualifié de "permis de tuer" par l'opposition syrienne.

La Chine a indiqué mardi espérer que les efforts de médiation de la Russie se révéleraient "payants".

De leur côté, les Etats-Unis ont émis l'espoir que M. Lavrov fasse "bien comprendre au régime" du président syrien Bachar al-Assad combien il est "isolé".

Première publication : 07/02/2012

  • SYRIE

    L'OSDH dénombre une centaine de morts après les bombardements sur Homs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les États-Unis ferment leur ambassade à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Homs de nouveau sous les bombardements des troupes pro-régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)