Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Moyen-orient

Le ministre russe des Affaires étrangères se rend à Damas pour rencontrer Assad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/02/2012

Trois jours après que la Russie a opposé son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé à Damas pour s'entretenir avec Bachar al-Assad.

AFP - Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, est arrivé mardi à Damas pour s'entretenir avec le président syrien, Bachar al-Assad, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

"Sergueï Lavrov et Mikhaïl Fradkov (chef des services de renseignements extérieurs russe, NDLR) sont arrivés à Damas pour des entretiens avec le président Bachar al-Assad", a précisé le ministère sur son compte Twitter.

Moscou avait annoncé dimanche que M. Lavrov se rendrait à Damas pour évoquer la

Les Etats-Unis ferment leur ambassade à Damas

Les Etats-Unis ont fermé lundi leur ambassade à Damas et évacué leurs derniers fonctionnaires présents en Syrie, a annoncé le département d'Etat, alors que le président américain Barack Obama disait continuer à croire à une solution diplomatique à la crise.

L'ambassade des Etats-Unis à Damas "a suspendu toutes ses activités à compter du 6 février 2012 compte tenu de la poursuite de la violence et de la détérioration des conditions de sécurité", a indiqué le ministère dans un communiqué. (AFP)

mise en place rapide de "réformes démocratiques indispensables" en Syrie, où la répression des manifestations contre le régime syrien a fait plus de 6.000 morts depuis 11 mois, selon des ONG.

Lundi, M. Lavrov a refusé de dévoiler les objectifs de sa visite en Syrie: "Quand vous partez en mission à la demande du chef de l'Etat, les objectifs de la mission sont en règle générale révélés seulement à la personne à laquelle ils s'adressent", avait-il dit.

Cette visite intervient après le veto de la Russie et de la Chine samedi à l'ONU à un projet de résolution du Conseil de sécurité présenté par les Occidentaux et des pays arabes condamnant la répression en Syrie.

Ce double veto sino-russe a soulevé l'indignation des Occidentaux et de plusieurs pays arabes. Selon plusieurs diplomates et experts occidentaux, ce geste pourrait encourager le président Assad à poursuivre sa répression des opposants syriens. Il a été qualifié de "permis de tuer" par l'opposition syrienne.

La Chine a indiqué mardi espérer que les efforts de médiation de la Russie se révéleraient "payants".

De leur côté, les Etats-Unis ont émis l'espoir que M. Lavrov fasse "bien comprendre au régime" du président syrien Bachar al-Assad combien il est "isolé".

Première publication : 07/02/2012

  • SYRIE

    L'OSDH dénombre une centaine de morts après les bombardements sur Homs

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les États-Unis ferment leur ambassade à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Homs de nouveau sous les bombardements des troupes pro-régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)