Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Moyen-orient

Expulsion des ambassadeurs de Syrie en poste dans les monarchies du Golfe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/02/2012

Les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Oman, Qatar, Koweït) ont annoncé l'expulsion des ambassadeurs de Syrie dans leurs pays respectifs et le rappel de leurs représentants à Damas.

AFP - Les monarchies arabes du Golfe ont annoncé mardi avoir décidé d'expulser les ambassadeurs de Syrie dans leurs pays et de retirer les leurs en poste à Damas, dénonçant le "massacre collectif" commis par le régime.

Dans un communiqué, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) demande aux ambassadeurs de Syrie de "quitter immédiatement" les six pays membres du groupement régional, dont l'Arabie saoudite est le chef de file, et annonce le rappel des ambassadeurs de ses six pays membres de Damas.

Le CCG "suit avec une extrême inquiétude et colère l'intensification des tueries et de la violence en Syrie, qui n'épargne aucun enfant, femme ou vieillard", affirme le communiqué qui dénonce "un massacre collectif contre un peuple désarmé".

Il précise que les relations diplomatiques sont "devenues inutiles après le rejet par le régime syrien de toutes les tentatives et de tous les efforts arabes sincères visant à régler la crise et arrêter l'effusion du sang" en Syrie.

Cette mesure intervient alors que les six monarchies du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) tiennent samedi à Ryad une réunion sur la Syrie après l'échec de l'ONU à adopter une résolution condamnant la répression dans ce pays.

 

Première publication : 07/02/2012

  • DIPLOMATIE

    La France rappelle son ambassadeur en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les États-Unis ferment leur ambassade à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le ministre russe des Affaires étrangères se rend à Damas pour rencontrer Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)