Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 13/02/2012

Syrie : la répression se poursuit à Homs

Les cyberactivistes syriens continuent de témoigner de la répression en cours à Homs. La campagne présidentielle a démarré au Yémen, les internautes réagissent. Et un artiste de cirque fait du trapèze suspendu à un hélicoptère.

Syrie : la répression se poursuit à Homs


La situation est toujours aussi tendue à Homs alors que les forces de sécurité fidèles au régime y poursuivent, depuis maintenant une semaine, leur assaut lancé pour faire plier une bonne fois pour toute ce bastion de la rébellion. Une répression particulièrement sanglante et meurtrière dont se font l’écho les cyberactivistes présents sur place.

Ainsi, comme chaque jour depuis le début de cette nouvelle offensive, de nombreuses vidéos amateurs en provenance de Homs continuent de faire leur apparition sur les sites de partage pour témoigner de la situation. Des images sur lesquelles on peut notamment voir des bâtiments en feu après avoir été touchés par des tirs de roquettes ou de mortiers et des immeubles aux façades éventrées.

Et le régime ne semble pas vouloir s’arrêter là. En effet, comme on peut le voir ici, lorsque les quartiers de la ville assiégée ne sont pas bombardés, ce sont les tanks de l’armée qui y patrouillent et sèment la terreur. Un déploiement de chars d’assaut qui devrait être encore plus important à Homs dans les jours à venir à en croire ces images qui montreraient de nouvelles colonnes venues de Damas être envoyées en renfort dans ce centre névralgique de la contestation.

Face à cette situation, certains, à l’image de cet Imam filmé en train de montrer les dégâts provoqués par les bombardements sur son immeuble, continuent d’espérer une intervention de la communauté internationale. Une vidéo dans laquelle le religieux témoignant à visage découvert appelle plus particulièrement les pays arabes à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour faire cesser le bain de sang dans son pays.

 

Élection présidentielle au Yémen

Les autorités yéménites de transition ont lancé, mardi, la campagne pour l'élection présidentielle du 21 février devant marquer la fin du règne d'Ali Abdallah Saleh. Une élection particulière puisque pour le moment, seul un homme, le vice-président du pays Abd Rabbo Mansour Hadi s’est officiellement déclaré candidat. Une situation qui suscite de nombreux commentaires en ligne.

Ainsi, sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à faire part de leurs réserves concernant ce qu’ils qualifient de mascarade électorale. C’est le cas de ce journaliste britannique qui estime qu’une élection avec un seul candidat n’est pas une vraie élection. Il affirme d’ailleurs sur son blog que ce scrutin, s’il devait se dérouler dans ces conditions, serait tout simplement contraire à la constitution du pays qui stipule qu’il doit y avoir au moins deux prétendants pour que l’élection soit valable.

Et la réaction des citoyens yéménites ne s’est pas fait attendre. Les appels au boycott des élections à venir se multiplient en effet depuis plusieurs jours sur la Toile, notamment sur Facebook, où des activistes ont créé des pages, en arabe et en anglais, pour inciter leurs compatriotes à se mobiliser contre un scrutin présenté comme illégitime.

Malgré ces critiques, la campagne officielle se poursuit et c’est en partie via le web que les autorités tentent de faire la promotion du scrutin. Plusieurs vidéos ont ainsi été mises en ligne pour inviter les citoyens à participer au vote et à faire entendre leur voix. Des clips qui soulignent l’avancée démocratique que représente cette élection mais qui omettent tous de mentionner que les électeurs n’auront la possibilité de voter que pour un seul candidat.

Reste à savoir quel sera le taux de participation. Et si les autorités espèrent qu’il sera important pour asseoir la légitimité du futur président, de nombreux observateurs, à l’image du reporter Tom Finn présent sur place, affirment que la majorité de la population devrait s’abstenir.

 

Les alertes publiques de Google

Google se lance dans la protection civile avec son nouveau service « Google public alerts ». Il s’agit d’un système d’alertes de sécurité publique directement intégré à Google Maps qui permet à la fois de localiser des inondations ou des séismes mais également d’obtenir des informations concernant ces catastrophes. Un projet intéressant qui fonctionne pour l’heure essentiellement aux Etats-Unis mais qui devrait être internationaliser rapidement.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Repose en paix, Wando ». De nombreux internautes se sont tournés vers les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du chanteur brésilien, mort mercredi à l’âge de 66 ans. Souffrant de problèmes cardiaques, le musicien réputé pour ses chansons romantiques était hospitalisé depuis le 27 janvier. En concert, ses fans avaient pour habitude de lui jeter leurs petites culottes alors qu’il était sur scène. Et c’est donc en accompagnant leurs messages d’une photo de leurs sous-vêtements que des admiratrices ont choisi de lui rendre un dernier hommage sur Internet.

 

La vidéo du jour

Comme on peut le voir dans cette vidéo qui circule actuellement en ligne, Bello Nock est un artiste de cirque américain qui n’a vraiment pas froid aux yeux. Ce dernier s’est en effet récemment amusé à réaliser des acrobaties sur un trapèze accroché à un hélicoptère, le tout à 150 mètres de hauteur et sans filet ni harnais de sécurité. Une performance incroyable tout simplement renversante.
http://www.youtube.com/watch?v=dWjm2xueoSo

 


 

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

10/07/2014 Réseaux sociaux

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la défaite du Brésil en demi-finale de la Coupe du monde ; une mesure anti-SDF suscite la polémique en Malaisie ; et un...

En savoir plus

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus

07/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes ordinaires surveillés par la NSA

Au sommaire de cette édition : le Washington Post publie une nouvelle enquête sur les écoutes de la NSA ; une Barbie chauve va être commercialisée pour les enfants atteints du...

En savoir plus

05/07/2014 Réseaux sociaux

Face aux géants du web, les hotêliers français s'organisent

Près d'une réservation hôtelière sur deux se fait aujourd'hui via des agences de voyages en ligne. Un chiffre en constante augmentation qui inquiète les professionnels du...

En savoir plus