Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

EUROPE

Les partis politiques grecs s'accordent sur un nouveau plan de rigueur

Vidéo par Inès OLHAGARAY , Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/02/2012

Les partis de la coalition au pouvoir en Grèce se sont mis d'accord sur la mise en place d'un nouveau plan d'austérité réclamé par l'Union européenne et le FMI en vue du débloquage d'un nouveau plan d'aide de quelque 130 milliards d'euros à Athènes.

AFP - Un "accord général sur le contenu du nouveau programme" de rigueur demandé à la Grèce par l'UE et le FMI a été conclu jeudi, en vue de la réunion dans la soirée de l'Eurogroupe consacrée au plan de renflouement du pays surendetté, selon un communiqué des services du Premier ministre grec.

"Les dirigeants politiques se sont entendus sur les résultats des négociations" menées par Lucas Papadémos avec la troïka représentant les créanciers UE et FMI du pays, a ajouté ce communiqué, rappelant que la voie était ainsi ouverte au déblocage de prêts de 130 milliards d'euros promis au pays fin octobre par la zone euro.

Appel à une grève générale de 48 heures

Les deux grandes centrales syndicales grecques, Adedy pour le public et GSEE pour le privé, et le syndicat communiste Pame, ont appelé jeudi à une grève générale vendredi et samedi contre les nouvelles mesures de rigueur réclamées par l'UE et le FMI en échange d'un nouveau prêt.

Ouvrant le bal de cette contestation, plus de 8.000 sympathisants de gauche ont manifesté jeudi soir dans le centre d'Athènes, selon les chiffres de la police.
 



Le texte précise que l'ultime rapprochement des partis s'est fait "sur le point laissé ouvert" à l'issue d'une réunion gouvernementale dans la nuit, portant sur l'ampleur et la nature des coupes prévues dans des pensions de retraite.

Une source gouvernementale avait plutôt fait part d'un tel accord sans toutefois préciser, ce que l'annonce officielle ne fait pas non plus, si le parti d'extrême-droite Laos est inclus dans le lot, alors que des rumeurs circulent sur une éventuelle dissension.

Les deux autres partis soutenant l'exécutif transitoire mené par Lucas Papadémos sont le Pasok socialiste (majoritaire) et la Nouvelle-Démocratie conservatrice.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a déjà confirmé l'accord à Francfort.

Selon l'agence de presse Ana (semi-officielle), le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, qui se trouve à Bruxelles pour participer dans la soirée à une réunion de l'Eurogroupe consacrée au cas grec, a été mandaté pour présenter à cet accord à ses homologues.
 

Première publication : 09/02/2012

  • GRÈCE

    Grève générale dans le pays, réunion mercredi des dirigeants sur la dette

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Athènes doit répondre de ses dépenses publiques devant ses créanciers

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La Grèce ne veut pas devenir la grande oubliée de la crise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)