Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

SPORT

Le thème du dopage enflamme les relations entre la France et l’Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/02/2012

Ce vendredi, le gouvernement espagnol a pris le relais du tennisman Rafael Nadal pour condamner un sketch des "Guignols de l'info" (diffusé sur Canal+) évoquant la sanction pour dopage prononcée à l'égard du cycliste Alberto Contador.

AFP - L'affaire des vidéos des "Guignols" s'amusant de la sanction pour dopage du cycliste Alberto Contador a pris un tour diplomatique avec une protestation de Madrid auprès de Paris, le champion de tennis Rafael Nadal dénonçant quant à lui une "campagne contre l'Espagne".

Depuis plusieurs jours, des médias et des responsables sportifs espagnols fustigent "les attaques des Français" contre le sport espagnol, après la suspension lundi pour deux ans de Contador. Une décision du Tribunal arbitral du Sport qui a soulevé une vague d'indignation dans le pays.

"Ce n'est pas une campagne contre moi, ni contre personne. C'est une campagne contre l'Espagne en général, et contre le sport espagnol", a affirmé jeudi Nadal, qui apparaît en France dans plusieurs vidéos des "Guignols de l'info" suggérant un dopage généralisé en Espagne.

"Je ne pense pas que ce soit la question d'un seul média. C'est une campagne plus globale depuis un pays voisin", a insisté le joueur, qui n'a jamais été contrôlé positif.

Sketch des Guignols de l'info avec Contador, Nadal, Gasol et Casillas



"Ce ne sont pas des marionnettes", s'indigne encore en Une vendredi le journal sportif Marca, affichant les photos des champions espagnols de toutes disciplines sportives et consacrant pas moins de huit pages à "la guerre des Guignols".

Un éditorial publié mercredi par le quotidien français Le Monde, intitulé "l'Espagne doit regarder le dopage en face", avait alimenté un ressentiment déjà vif à l'égard des Français depuis que, dans le même quotidien, l'ex-champion de tennis français Yannick Noah avait évoqué la "potion magique" espagnole.

Mais ce sont les vidéos des marionnettes humoristiques françaises des "Guignols de l'info", sur la chaîne Canal+, qui ont mis le feu aux poudres.

Nadal y apparaît plusieurs fois, notamment signant une pétition de soutien à Contador avec une seringue, ou chantant "Viva Espana" en compagnie d'autres icônes du sport espagnol comme le gardien du Real Madrid Iker Casillas, Contador et le joueur de basket Pau Gasol.

"J'ai 15 litres de sang dans le frigo, et viva Espana!", s'époumone Nadal. "Je suis plus chargé que Jeannie Longo" (ndlr: la cycliste française dont le mari et entraîneur vient d'être inculpé pour achat d'EPO), chante Casillas, "On m'appelle le roi de l'EPO", entonne Gasol, tandis que Contador proclame "Je roule avec du sang de taureau, et viva Espana!".

Le sketch évoque aussi une copie de la "Joconde" mise au jour récemment en Espagne, et beaucoup plus musclée que la Mona Lisa de Léonard de Vinci exposée au musée du Louvre.

Rafael Nadal dans un sketch des Guignols de l'info (Canal +)

Première vidéo : Nadal ne paie jamais son essence par MCETV


Un humour jugé de très mauvais goût en Espagne. Au point qu'après les responsables sportifs, le gouvernement espagnol s'en est mêlé.

Le ministre des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia-Margallo a dénoncé jeudi des vidéos "d'un mauvais goût incroyable" et annoncé l'envoi d'une lettre au ministère français des Sports.

Un autre courrier a été adressé au directeur de Canal+ "pour lui signifier notre mécontentement", a-t-il ajouté, ainsi qu'un communiqué à tous les médias français.

Canal + a jugé ces "réactions disproportionnées", rappelant que "les Guignols" est "une émission satirique qui depuis 20 ans caricature l'actualité française et internationale".

Reste que l'ambassadeur de France a dû s'expliquer dans les médias, louant les exploits des sportifs ibères.

"S'agissant des reproches faits à la France à l'occasion de ce qui a pu être dit ou fait par des médias français, on rappelle naturellement l'indépendance de la presse", a affirmé à l'AFP le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Pour lui, "ce qui est important, c'est de calmer les esprits et de le faire très vite".

Première publication : 10/02/2012

  • CYCLISME

    L'Espagnol Alberto Contador perd le Tour de France 2010 pour cause de dopage

    En savoir plus

  • SPORT

    L'Espagne renforce ses lois de lutte antidopage

    En savoir plus

  • SPORT

    Les propos de Noah sur le dopage des sportifs espagnols provoquent un tollé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)