Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Refondation de l'Europe : les projets d'Emmanuel Macron sont-ils réalisables ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Patriat : "Ce couple franco-allemand est l'un des meilleurs que l'on puisse avoir"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Coquerel : "Nous réclamons une commission parlementaire sur Alstom"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le président colombien Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le Rwanda fait le pari de la haute-technologie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : en Colombie, l’art au service de la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 10/02/2012

Emmanuel Gadaix, directeur technique de Megaupload

Lors d'un entretien exclusif, Cyril Payen reçoit Emmanuel Gadaix, l'un des responsables du site de partage de fichiers Megaupload, fermé récemment par les Etats-Unis. Il revient sur cette décision du FBI et ces implications.

Un mois après la fermeture du très populaire site de partage de fichiers Megaupload par les autorités américaines, Cyril Payen a pu s'entretenir avec Emmanuel Gadaix, l'un des responsables de Megaupload. Ce dernier revient sur ce qu'il pense être les causes et les conséquences d'une fermeture qu'il qualifie de symptôme d'une "dérive fasciste de l'Internet". Morceaux choisis.

Sur les accusations de favoriser le piratage. "Les autorités américaines n'ont pas l'air de bien comprendre le modèle économique de Megaupload. Nous dire que nous favorisons le piratage est ridicule car on peut alors accuser l'Internet d'inciter au piratage au même titre que les cassettes VHS incitaient au piratage".

Sur la légalité de Megaupload. "Nous dépensions des millions de dollars en frais d'avocats afin qu'il nous explique comment positionner Megaupload pour être en conformité avec la loi. Megaupload était persuadé de ne rien faire d'illégal et nous n'avions donc rien à cacher"

Sur l'action du FBI. "C'est du jamais vu dans l'histoire de l'Internet. La saisie de la propriété privée de 50 millions d'utilisateurs est même unique dans l'histoire de l'humanité".

Sur les représailles d'Anonymous. "Anonymous a un rôle de critique sociale, de rebelle anti-establishment. Par leurs actions, Anonymous veut montrer au public qu'il y a un problème."

Sur les raisons de la fermeture. "Nous allions lancer Megabox, une plateforme où les artistes auraient pu vendre directement leurs œuvres aux internautes le 21 janvier, soit deux jours après la fermeture de Megaupload. Sans doute, les autorités américaines voulaient empêcher une initiative qui pouvait déranger les majors du disque".

La fin de Megaupload, symbole d'une dérive de l'Internet ? "Avec SOPA, ACTA et maintenant la fermeture de Megaupload on assiste à une dangereuse dérive fasciste de l'Internet qui est en train de devenir un cauchemar orwellien ou kafkaien. Ce n'est pas le même internet qui a été crée dans les années 70 et qui était respectueux des libertés individuelles."

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/09/2017 Colombie

Le président colombien Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC

À l'occasion du lancement de l'antenne espagnole de France 24, mardi à Bogota, le président colombien Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix 2016, a accordé un entretien...

En savoir plus

26/09/2017 RD Congo

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

Dans un entretien accordé à France 24, Moïse Katumbi, figure de l'opposition congolaise, affirme que si le président Joseph Kabila n’organise pas une élection présidentielle...

En savoir plus

23/09/2017 Littérature

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

Dans le petit village algérien où il a grandi, les livres se font rares. Aussi, c'est lorsqu'il ne trouve plus rien à lire que Kamel Daoud se met à écrire, comme pour combler un...

En savoir plus

22/09/2017 Afrique

Ghassan Salamé : le processus politique en Libye est ouvert "à tout le monde sans exception"

Le représentant spécial de l'ONU en Libye Ghassan Salamé, nommé en juin, doit permettre une sortie de crise dans le pays. Dans un entretien accordé à Marc Perelman, en marge de...

En savoir plus

22/09/2017 Birmanie

Rohingya : "Le plus urgent, c'est d'arrêter la violence", insiste le Haut Commissaire pour les réfugiés

En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le Haut Commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi a accordé un entretien à France 24. Il s'apprête à se rendre au Bangladesh, où des...

En savoir plus