Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

"L'internet vit une dérive fasciste", selon l'un des responsables français de Megaupload

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/02/2012

Lors d'un entretien exclusif, Cyril Payen reçoit Emmanuel Gadaix, l'un des responsables du site de partage de fichiers Megaupload, fermé récemment par les États-Unis. Il revient sur cette décision du FBI et ses implications.

Un mois après la fermeture du très populaire site de partage de fichiers Megaupload par les autorités américaines, Cyril Payen a pu s'entretenir avec Emmanuel Gadaix, l'un des responsables de Megaupload. Il revient sur ce qu'il pense être les causes et les conséquences d'une fermeture qu'il qualifie de symptôme d'une "dérive fasciste de l'Internet". Morceaux choisis.

Sur les accusations de favoriser le piratage : "Les autorités américaines n'ont pas l'air de bien comprendre le modèle économique de Megaupload. Nous dire que nous favorisons le piratage est ridicule car on peut alors accuser l'Internet d'inciter au piratage, au même titre que les cassettes VHS incitaient au piratage."

Sur la légalité de Megaupload : "Nous dépensions des millions de dollars en frais d'avocats afin qu'ils nous expliquent comment positionner Megaupload pour être en conformité avec la loi. Megaupload était persuadé de ne rien faire d'illégal et nous n'avions donc rien à cacher."

Sur l'action du FBI : "C'est du jamais vu dans l'histoire de l'Internet. La saisie de la propriété privée de 50 millions d'utilisateurs est même unique dans l'histoire de l'humanité."

Sur les représailles d'Anonymous : "Anonymous a un rôle de critique sociale, de rebelle anti-establishment. Par ses actions, Anonymous veut montrer au public qu'il y a un problème."

Sur les raisons de la fermeture : "Nous allions lancer Megabox, une plateforme où les artistes auraient pu vendre directement leurs œuvres aux internautes le 21 janvier, soit deux jours après la fermeture de Megaupload. Sans doute, les autorités américaines voulaient empêcher une initiative qui pouvait déranger les majors du disque".

La fin de Megaupload, symbole d'une dérive de l'Internet ? "Avec SOPA, ACTA et maintenant la fermeture de Megaupload, on assiste à une dangereuse dérive fasciste de l'Internet qui est en train de devenir un cauchemar orwellien ou kafkaien. Ce n'est pas le même Internet qui a été crée dans les années 1970 et qui était respectueux des libertés individuelles."


 

Première publication : 10/02/2012

  • INTERNET

    Le patron de Megaupload reste en prison

    En savoir plus

  • INTERNET

    Deux nouvelles arrestations dans l'affaire Megaupload

    En savoir plus

  • INTERNET

    Megaupload, une internationale du crime selon le FBI

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)