Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

Economie

"L'internet vit une dérive fasciste", selon l'un des responsables français de Megaupload

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/02/2012

Lors d'un entretien exclusif, Cyril Payen reçoit Emmanuel Gadaix, l'un des responsables du site de partage de fichiers Megaupload, fermé récemment par les États-Unis. Il revient sur cette décision du FBI et ses implications.

Un mois après la fermeture du très populaire site de partage de fichiers Megaupload par les autorités américaines, Cyril Payen a pu s'entretenir avec Emmanuel Gadaix, l'un des responsables de Megaupload. Il revient sur ce qu'il pense être les causes et les conséquences d'une fermeture qu'il qualifie de symptôme d'une "dérive fasciste de l'Internet". Morceaux choisis.

Sur les accusations de favoriser le piratage : "Les autorités américaines n'ont pas l'air de bien comprendre le modèle économique de Megaupload. Nous dire que nous favorisons le piratage est ridicule car on peut alors accuser l'Internet d'inciter au piratage, au même titre que les cassettes VHS incitaient au piratage."

Sur la légalité de Megaupload : "Nous dépensions des millions de dollars en frais d'avocats afin qu'ils nous expliquent comment positionner Megaupload pour être en conformité avec la loi. Megaupload était persuadé de ne rien faire d'illégal et nous n'avions donc rien à cacher."

Sur l'action du FBI : "C'est du jamais vu dans l'histoire de l'Internet. La saisie de la propriété privée de 50 millions d'utilisateurs est même unique dans l'histoire de l'humanité."

Sur les représailles d'Anonymous : "Anonymous a un rôle de critique sociale, de rebelle anti-establishment. Par ses actions, Anonymous veut montrer au public qu'il y a un problème."

Sur les raisons de la fermeture : "Nous allions lancer Megabox, une plateforme où les artistes auraient pu vendre directement leurs œuvres aux internautes le 21 janvier, soit deux jours après la fermeture de Megaupload. Sans doute, les autorités américaines voulaient empêcher une initiative qui pouvait déranger les majors du disque".

La fin de Megaupload, symbole d'une dérive de l'Internet ? "Avec SOPA, ACTA et maintenant la fermeture de Megaupload, on assiste à une dangereuse dérive fasciste de l'Internet qui est en train de devenir un cauchemar orwellien ou kafkaien. Ce n'est pas le même Internet qui a été crée dans les années 1970 et qui était respectueux des libertés individuelles."


 

Première publication : 10/02/2012

  • INTERNET

    Le patron de Megaupload reste en prison

    En savoir plus

  • INTERNET

    Deux nouvelles arrestations dans l'affaire Megaupload

    En savoir plus

  • INTERNET

    Megaupload, une internationale du crime selon le FBI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)