Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée turque mène un raid aérien contre le PKK dans le nord de l'Irak

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/02/2012

Pour la deuxième fois en huit jours, l'armée turque a lancé un raid aérien ce samedi contre des positions de rebelles kurdes dans le nord de l'Irak, où le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a établi sa base arrière.

AFP - Des avions militaires turcs ont bombardé samedi soir des positions des rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak, a annoncé dimanche l'armée turque dans un communiqué.

"Deux groupes de cibles (refuges et grottes) appartenant aux terroristes séparatistes dans les régions de Zap et Hakurk ont été frappés avec efficacité le 11 février au soir par les avions des forces aériennes turques", a affirmé l'état-major des armées turques sur son site internet.

"Nos appareils ont regagné leurs bases sans incident après avoir accompli leur mission", ajoute le communiqué, qui ne donne pas de précisions sur les pertes subies par les rebelles.

Ce raid aérien est le deuxième en huit jours lancé par l'armée turque contre les rebelles dans le nord de l'Irak, une région utilisée par le PKK comme base arrière pour ses opérations dans le sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes.

Les affrontements entre les forces armées turques et les rebelles du PKK ont augmenté d'intensité au cours des derniers mois. En octobre, la Turquie a lancé une grande offensive par air et sur terre contre les séparatistes kurdes dans le sud-est du pays ainsi que dans le nord de l'Irak après que 24 militaires ont été tués dans une embuscade.

En décembre, une frappe aérienne de l'armée près de la frontière avec l'Irak a tué 34 contrebandiers, la plupart âgés de moins de vingt ans, pris par erreur pour des rebelles séparatistes.

Jeudi, 13 rebelles ont été tués dans deux incidents séparés lors de combats avec l'armée dans le Sud-Est.

Le PKK a pris les armes en 1984 dans le sud-est de la Turquie. Les violences ont fait depuis environ 45.000 morts. Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par les autorités d'Ankara ainsi que par une grande partie de la communauté internationale.

Première publication : 12/02/2012

  • TURQUIE - KURDISTAN

    L'activité économique entre Ankara et le Kurdistan irakien est florissante

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Au moins trois morts dans l'explosion d'une bombe à Ankara

    En savoir plus

  • TURQUIE - IRAK

    L'armée turque poursuit ses raids contre les rebelles kurdes dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)