Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 13/02/2012

"A droite, toute !"

Presse française, Lundi 13 février. Au menu de la presse française ce matin, l’annonce imminente de la candidature de Nicolas Sarkozy, qui amorce un net virage à droite, en proposant deux référendums, sur le chômage et l’immigration - ce qui lui vaut d’être accusé de chasser sur les terres du FN, par la gauche et les centristes.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

L’annonce imminente de la candidature de Nicolas Sarkozy est partout dans la presse ce matin.

C’est bientôt la fin de l’interminable suspense, et c’est pour cette semaine. Quand exactement ? - On ne sait pas encore, mais le Figaro évoque une annonce «dans les prochains jours», «entre aujourd’hui et jeudi», et ce sera parti pour «un combat frontal» prévient le journal, qui reconnaît que «sur le papier, tout est contre Nicolas Sarkozy: les sondages, la crise, la mélancolie générale et le fait que partout en Europe les sortants sont sortis». Tout est contre lui, mais d’après le Figaro, «Nicolas Sarkozy y croit».

Nicolas Sarkozy déterminé, prêt à mettre le treillis, c’est aussi ce matin à la Une du Parisien, qui revient sur la veillée d’armes qui se tient en ce moment à l’Elysée. Tout serait prêt, et le plan de bataille, ce serait d’abord «un démarrage très à droite de la campagne, avec la proposition choc d’organiser deux référendums, sur le chômage et l’immigration, pour consolider et rassurer l’électorat de droite».

Nicolas Sarkozy vient d’annoncer un message fort à l’électorat de droite pour son début de campagne, une stratégie perçue comme une volonté de capter l’électorat du FN. La gauche l’accuse de vouloir surtout chasser sur les terres de Marine Le Pen. Nicolas Sarkozy «candidat jusqu’à l’extrême», c’est à la Une ce matin de l’Humanité, où l’on voit le président sortant se réchauffer à la flamme du Font national.

La Croix évoque également un «net virage à droite» dont le but serait clair : «reconquérir les électeurs qui pourraient être tentés de donner leur suffrage au FN». Mais le risque de cette stratégie d’après la Croix, c’est que «les centristes ne suivent pas».

Et François Bayrou ne s’y est pas trompé, rapporte Libération, puisque le candidat a tout de suite réagi à cette entrée en campagne droitière en s’adressant aux «humanistes» de la majorité. D’après lui, «aucun des hommes ou des femmes du centre» ne peut accepter qu’on fasse «de l’étranger et du chômeur les coupables de nos maux».

Les deux principaux rivaux de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Marine Le Pen, ont quant à eux cherché à minimiser l’annonce de cette entrée en campagne.
Pour François Hollande, rapporte France Soir, pas de surprise dans la séquence de cette semaine: «Ca m’est totalement indifférent», a-t-il dit hier, en ajoutant: «si je regardais de côté, si je me retournais, je perdrais mon temps, donc qu’il fasse ce que bon lui semble !».

Pas d’émoi non plus du côté de Marine Le Pen, qui a attaqué le président sur son terrain de prédilection. «Sarkozy, c’est le monsieur plus de l’immigration», a-t-elle dit, en rappelant, écrit le site atlantico, que Nicolas Sarkozy est en charge de ce dossier depuis maintenant 10 ans.

Pour terminer, un coup d’œil à Libération, qui consacre sa Une à l’annonce de nouvelles d’austérité en Grèce. Le journal se demande jusqu’où les Grecs vont «accepter l’inacceptable», et si nous n’allons pas tous finir par devenir grecs.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/08/2014 Manuel Valls

"J'aime l'entreprise"

Presse française, jeudi 28 août 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de Manuel Valls à l’université d’été du Medef. Un discours ovationné par les chefs d’entreprise.

En savoir plus

27/08/2014 Tourisme

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

Presse internationale, mercredi 27 août 2014. Au menu de cette revue de presse, l'annonce d'un cessez-le-feu permanent entre le Hamas et Israël, le dernier stratagème du...

En savoir plus

27/08/2014 Arnaud Montebourg

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

Presse française, mercredi 27 août 2014. Au menu de cette revue de presse, la composition du nouveau gouvernement français, qui entérine la rupture de l'exécutif avec l'aile...

En savoir plus

25/08/2014 Barack Obama

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

Presse internationale, lundi 25 août 2014. Au menu de cette revue de presse, les révélations de la presse britannique sur l'assassin présumé de James Foley, l'épidémie Ebola et...

En savoir plus

26/08/2014 Austérité

"Nombril français, débat européen"

Presse internationale, mardi 26 août 2014. Au menu de cette revue de presse, la crise politique provoquée en France par le limogeage du ministre de l'Économie Arnaud Montebourg.

En savoir plus