Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 14/02/2012

La Malaisie extrade un blogueur saoudien accusé de blasphème

Un blogueur saoudien accusé de blasphème risque la peine de mort. Barack Obama poursuit sa campagne sur la Toile en vue de sa réélection. Et l’Etat du Bengale-Occidental en Inde fait sa promotion en ombres chinoises.

La Malaisie extrade un blogueur saoudien accusé de blasphème


La peine capitale pour 3 messages publiés sur Twitter : c’est ce que risque le journaliste et blogueur saoudien Hamza Kashgari. Tout commence le 4 février dernier. À l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Mahomet, le jeune homme de 23 ans envoie plusieurs tweets s’adressant directement au prophète et dans lesquels il affirme notamment ne pas lui être soumis. Des propos qui n’ont pas tardé à susciter une avalanche de réactions et de menaces à son encontre.

A commencer par le ministre saoudien de l'information qui a ainsi déclaré avoir interdit à toutes les publications du pays de lui ouvrir leurs colonnes. Et à la télévision, le cheikh Nasser al-Omar, un influent chef religieux, a dénoncé en larmes ce qu’il considère comme un blasphème et a même appelé à l’exécution de Hamza Kashgari.

Une situation qui a poussé le blogueur à présenter ses excuses et à supprimer les messages en question, sans toutefois réussir à calmer à la tempête. Il a donc décidé de fuir son pays, direction la Nouvelle-Zélande. Mais il a finalement été arrêté jeudi lors de son escale en Malaisie par les autorités locales qui l’ont extradé dimanche vers l’Arabie Saoudite.

Depuis, de nombreux internautes ont exprimé leur inquiétude pour le blogueur qui risque donc la peine de mort. À travers le monde, des internautes se sont regroupés sur cette page Facebook pour appeler à sa libération. Et les organisations de défense des droits de l’homme sont également montées au créneau. Amnesty International considère ainsi Hamza Kashgari comme un prisonnier d’opinion arrêté après avoir fait usage de son droit à la liberté d’expression.

 

Barack Obama poursuit sa campagne pour sa réélection

Alors que les candidats républicains continuent de s’affronter pour savoir qui représentera le Parti conservateur face au président sortant lors de l’élection de novembre, Barack Obama poursuit, lui, sa campagne dans l’espoir de décrocher un second mandat. Une campagne qui se déroule essentiellement via le web.

L’équipe de communication du résident de la Maison-Blanche vient ainsi de mettre en ligne cette vidéo qui retrace toutes les grandes étapes de la présidence de Barack Obama, de ses premiers discours pendant la primaire démocrate à sa victoire en novembre 2008. Un clip qui se termine en affirmant que le travail n’est pas fini et qu’il faut donc réélire Obama pour qu’il puisse terminer ce qu’il a commencé.

Et comme en 2008, le président sortant compte s’appuyer sur son immense réseau de militants pour remporter la victoire en novembre prochain. Barack Obama a donc réalisé plusieurs spots à l’image de celui-ci dans lesquels il invite ses supporters à se mobiliser dès maintenant, en organisant notamment des réunions de quartier, pour inciter les électeurs à lui accorder un second mandat.

Mais l’équipe de campagne d’Obama a également décidé de réagir face aux innombrables attaques dont il fait l’objet de la part des Républicains. Cette vidéo récemment mise en ligne fustige ainsi l’attitude des conservateurs qui sont accusés d’être obnubilés par la défaite de Barack Obama et de ne pas avoir de programme pour remettre le pays sur de bon rails.

Et c’est plus particulièrement Mitt Romney qui focalise l’attention du président américain. Ce dernier vient en effet de lancer une récolte de fonds en ligne pour le financement de sa campagne en vue d’un second mandat. Une initiative qui est en réalité une riposte à ce site créé par Romney dont le seul objectif est d’empêcher Obama de conserver la présidence du pays 4 années supplémentaires.

 

La playlist électorale de Barack Obama

Du rock, de la country et de la soul. Voici les genres musicaux qui dominent la playlist officielle de Barack Obama. Une liste de 28 morceaux qui vient d'être dévoilée sur le site Spotify et qui va accompagner le président américain pendant sa campagne pour sa réélection. Et aussitôt publiée, aussitôt décortiquée. Ainsi, pour le site du magazine The Atlantic, cette liste de chansons permet de se faire une idée des différentes catégories d'électeurs que Barack Obama va chercher à séduire dans les prochains mois.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Le décollage réussi, lundi, de la fusée Vega, le dernier-né des lanceurs européens, est un des sujets les plus discutés sur les réseaux sociaux. Les passionnés de la conquête de l’espace ont en effet été nombreux à suivre en direct sur la Toile le lancement depuis le centre spatial de Kourou en Guyane française de cette nouvelle fusée dont la mission principale sera de mettre en orbite des satellites de petites tailles. Un événement largement relayé sur le web donc et qui a été salué par les internautes qui se félicitent du succès rencontré par l’Agence spatiale européenne.

 

La vidéo du jour

Une vidéo entièrement réalisée à partir d’ombres chinoises… c’est l’idée originale qu’a eu l’Etat du Bengale-Occidental dans le nord-est de l’Inde pour inciter les touristes à venir découvrir ses richesses et notamment celle de sa capitale, Calcutta. Un clip particulièrement bien réalisé baptisé « Let Calcutta surprise you » ou « Laissez vous surprendre par Calcutta » en français qui donnera sans doute envie aux internautes de s’y rendre rapidement.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, ces habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Et ils sont inquiets.

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus

15/10/2014 Réseaux sociaux

Une vaste campagne en ligne pour nettoyer l'Inde

Au sommaire de cette édition : les citoyens indiens sont invités à nettoyer leur pays; des stars britanniques se mobilisent pour défendre les droits des femmes; et des casse-cou...

En savoir plus

14/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile indienne témoigne du passage du cyclone Hudhud

Au sommaire de cette édition : les internautes indiens témoignent du passage du cyclone Hudhud dans l’est du pays; une jeune canadienne utilise des post-it pour lutter contre le...

En savoir plus