Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez.... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le gouvernement birman promet à l'UE des élections démocratiques en avril

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2012

Le président de la chambre basse a affirmé aux Européens que les élections partielles du 1er avril seraient démocratiques. L'UE doit passer en revue les sanctions appliquées à la Birmanie, dont les premières ont été prises à la fin des années 90.

AFP - Le gouvernement birman a promis à l'Union européenne que les élections partielles du 1er avril seraient réellement démocratiques, alors que le scrutin est jugé essentiel pour une possible levée des sanctions.

"Nous avons pris les mesures nécessaires pour que les élections à venir soient libres, justes et crédibles", a indiqué le président de la chambre basse et ancien général Shwe Mann, au commissaire européen au développement Andris Piebalgs.

Les élections interviennent après le scrutin très décrié de novembre 2010, à l'issue duquel le parti pro-junte avait revendiqué une immense majorité. Celle-ci ne sera d'ailleurs nullement menacée si l'opposition rafle les 48 sièges en jeu, dont 40 postes de députés.

Piebalgs apportait une enveloppe de 150 millions d'euros supplémentaires d'aide à la Birmanie dans les deux prochaines années. Il a aussi rencontré le président Thein Sein, initiateur d'une vaste et surprenant mouvement de réformes depuis l'auto-dissolution de la junte, en mars 2011.

"Ce qui se passe ici est durable, mais restons les yeux ouverts", a déclaré le commissaire. "Il semble que personne ne doute de la sincérité des réformes, même si (certains) peuvent conserver quelques désaccords sur ce qui se passe actuellement".

Fin janvier, l'UE a suspendu les interdictions de visas frappant les principaux responsables du régime, dont Thein Sein lui même, pour saluer l'accélération du rythme des réformes.

"Une fois que nous serons assurés que les élections sont libres, juste et démocratiques, j'ai bon espoir que les sanctions seront levées", a indiqué Dirk Niebel, ministre allemand du Développement, membre de la délégation européenne.

D'ici à avril, l'UE doit passer en revue l'ensemble des sanctions, dont les premières ont été prises à la fin des années 90 et qui comprennent notamment un embargo sur les armes, des mesures dans le secteur des pierres précieuses et le gel des avoirs de près de 500 personnes et de 900 entités.

 

Première publication : 13/02/2012

  • BIRMANIE

    Aung San Suu Kyi lance sa campagne électorale

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'UE envisage de lever ses sanctions envers la Birmanie en février

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Les libérations de prisonniers politiques s’accélèrent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)