Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le gouvernement birman promet à l'UE des élections démocratiques en avril

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2012

Le président de la chambre basse a affirmé aux Européens que les élections partielles du 1er avril seraient démocratiques. L'UE doit passer en revue les sanctions appliquées à la Birmanie, dont les premières ont été prises à la fin des années 90.

AFP - Le gouvernement birman a promis à l'Union européenne que les élections partielles du 1er avril seraient réellement démocratiques, alors que le scrutin est jugé essentiel pour une possible levée des sanctions.

"Nous avons pris les mesures nécessaires pour que les élections à venir soient libres, justes et crédibles", a indiqué le président de la chambre basse et ancien général Shwe Mann, au commissaire européen au développement Andris Piebalgs.

Les élections interviennent après le scrutin très décrié de novembre 2010, à l'issue duquel le parti pro-junte avait revendiqué une immense majorité. Celle-ci ne sera d'ailleurs nullement menacée si l'opposition rafle les 48 sièges en jeu, dont 40 postes de députés.

Piebalgs apportait une enveloppe de 150 millions d'euros supplémentaires d'aide à la Birmanie dans les deux prochaines années. Il a aussi rencontré le président Thein Sein, initiateur d'une vaste et surprenant mouvement de réformes depuis l'auto-dissolution de la junte, en mars 2011.

"Ce qui se passe ici est durable, mais restons les yeux ouverts", a déclaré le commissaire. "Il semble que personne ne doute de la sincérité des réformes, même si (certains) peuvent conserver quelques désaccords sur ce qui se passe actuellement".

Fin janvier, l'UE a suspendu les interdictions de visas frappant les principaux responsables du régime, dont Thein Sein lui même, pour saluer l'accélération du rythme des réformes.

"Une fois que nous serons assurés que les élections sont libres, juste et démocratiques, j'ai bon espoir que les sanctions seront levées", a indiqué Dirk Niebel, ministre allemand du Développement, membre de la délégation européenne.

D'ici à avril, l'UE doit passer en revue l'ensemble des sanctions, dont les premières ont été prises à la fin des années 90 et qui comprennent notamment un embargo sur les armes, des mesures dans le secteur des pierres précieuses et le gel des avoirs de près de 500 personnes et de 900 entités.

 

Première publication : 13/02/2012

  • BIRMANIE

    Aung San Suu Kyi lance sa campagne électorale

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'UE envisage de lever ses sanctions envers la Birmanie en février

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Les libérations de prisonniers politiques s’accélèrent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)