Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

Culture

Adele triomphe aux Grammys Awards sur fond d'hommage à Whitney Houston

©

Vidéo par Valérie DEFERT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/02/2012

Éloignée de la scène ces dernières semaines pour raisons médicales, la Britannique Adele a remporté six trophées à l'occasion des 54e Grammys, endeuillés par la disparition de la diva pop Whitney Houston.

AFP - La Britannique Adele, d'une santé vocale insolente, a triomphé dimanche à Los Angeles lors des 54e Grammy Awards, remportant six trophées dont cinq des plus prestigieux, lors d'une soirée marquée par le souvenir de Whitney Houston, décédée la veille à Beverly Hills.

La Britannique de 23 ans, qui faisait son grand retour public depuis son opération des cordes vocales à l'automne, a remporté les six catégories dans lesquelles elle était nommée: enregistrement de l'année, album (pour "21"), album pop, interprétation pop, meilleure chanson, et vidéo courte.

Très émue, l'artiste qui écoulé 12 millions d'exemplaires de son album dans le monde, a déclaré: "Ce disque est inspiré par quelque chose de très normal, juste une relation (amoureuse) minable", avant d'ajouter que l'année 2011 est celle "qui a le plus changé (sa) vie" et de s'excuser, avec son célèbre accent populaire "cockney", d'avoir "un peu de morve" au nez.

La chanteuse a interprété son tube "Rolling In The Deep", témoignant d'une santé vocale insolente -- s'autorisant même une entrée a cappella -- et provoquant des larmes d'émotion chez Rihanna et une ovation debout de la salle.

La soirée a également été marquée par les hommages à la diva pop Whitney Houston, décédée brutalement samedi à Beverly Hills, à l'âge de 48 ans.

La cérémonie télévisée a commencé avec une prière à la mémoire de la chanteuse, à l'invitation du présentateur de la soirée, le rappeur LL Cool J.

"Nous avons un décès dans la famille", a-t-il dit. "Pour moi, la seule chose à faire est de commencer par une prière pour Whitney Houston", a-t-il ajouté, avant de lire un court texte devant une salle tête baissée en signe de respect.

Plusieurs artistes étaient en deuil, à l'instar de Lady Gaga, qui avait remisé ses atours les plus provocants -- sceptre doré excepté -- pour se contenter d'une robe noire à armatures en plastique et d'un voile en résille.

Plus tard dans la soirée, la chanteuse de R&B Jennifer Hudson a chanté "I Will Always love you", le titre-phare de Whitney Houston, juste après la lecture de la liste des disparus de l'année, ouverte par Amy Winehouse.

Plusieurs chanteurs ont salué la mémoire de la diva pop, notamment Stevie Wonder, qui a lancé: "Nous t'aimons tous, Whitney".

Les autres grands gagnants de la soirée sont les rockeurs américains Foo Fighters, repartis avec cinq trophées, dont ceux de meilleure chanson rock ("Walf") et meilleur album rock ("Wasting Light").

"Plutôt que de prendre les meilleurs studios à Hollywood et le meilleur matériel, on a fait ce disque dans mon garage avec des micros et quelques machines. Cela monte que le plus important, c'est le facteur humain", a assuré Dave Grohl, le chanteur du groupe né en 1994 de la dissolution de Nirvana.

Le rappeur Kanye West -- absent de la soirée -- a remporté quatre trophées, dont celui du meilleur album rap, pour "My Beautiful Dark Twisted Fantasy".

Le Grammy de la révélation est allé au groupe américain Bon Iver.

Faisant la part belle aux prestations en direct, les Grammys ont notamment fêté les retrouvailles des Beach Boys, le mythique groupe californien, qui a vaillamment entonné son tube "Good Vibrations" entouré des groupes Maroon 5 et Foster The People, la jeune garde du rock américain.

De la poignée de Français en lice, seul le compositeur Alexandre Desplat a été distingué, pour la musique du film "Le discours d'un roi".

Peu avant la cérémonie, la famille de Whitney Houston s'était déclarée "dévastée" par la "tragédie inimaginable" de la mort de la chanteuse.

L'institut médico-légal de Los Angeles a confirmé lors d'une conférence de presse qu'une autopsie de la chanteuse était en cours, et que "pour l'instant, il n'y a pas de soupçons d'homicide", selon son porte-parole Ed Winter.

La chanteuse a été retrouvée sans vie samedi après-midi dans sa chambre de l'hôtel Beverly Hilton, alors qu'elle s'apprêtait à participer à une soirée organisée par son ancien producteur, en marge des Grammy Awards.

Sa fille, Bobbi Kristina, a été admise pendant quelques heures à l'hôpital de Cedars-Sinaï à Beverly Hills dimanche, "pour traiter son stress", a précisé l'un de ses amis à l'AFP, sous couvert de l'anonymat. Elle est en sortie dans l'après-midi, selon CBS.

 

Première publication : 13/02/2012

  • MUSIQUE

    Kanye West et Adele, grands favoris des Grammys

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Avec son deuxième Grammy Awards, David Guetta est "encore plus heureux"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)