Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action" américaine

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

SPORT

Les Ivoiriens acclament leur équipe

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/02/2012

L’équipe de Côte d’Ivoire, finaliste malheureuse de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dimanche face à la Zambie, a été accueillie lundi à Abidjan par des milliers d’Ivoiriens qui ont rendu un hommage vibrant à Didier Drogba et ses coéquipiers.

AFP - Des milliers d'Ivoiriens ont acclamé lundi à Abidjan l'équipe nationale de football, qui a reçu l'hommage des autorités au lendemain de sa défaite face à la Zambie en finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) à Libreville.

Des milliers de supporters attendaient autour de l'aéroport les Eléphants, accueillis dans l'après-midi à leur descente d'avion par le président Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara, dans une ambiance de fête.

"Je suis vraiment déçu"



M. Ouattara a exprimé "toute (sa) fierté" pour "notre grande équipe nationale", après son "parcours sans faute" (0-0 a.p, 8 t.a.b à 7). "Nos compatriotes sont fiers de vous, bravo à vous!", a-t-il lancé sous les vivats.

"Nous n'avons pas eu de chance et de ce fait la coupe nous a échappé", mais "ce n'est que partie remise", a-t-il assuré, se disant certain d'une victoire ivoirienne à la prochaine CAN en 2013 en Afrique du Sud.

Sur un air de fanfare, le Premier ministre Guillaume Soro et de nombreux officiels, militaires, chefs religieux et traditionnels, entouraient les joueurs et leur capitaine Didier Drogba, qui a raté un pénalty à la 70e minute du match.

Ce lundi a été décrété férié par les autorités pour le retour de l'équipe, qui a ensuite traversé la ville dans un interminable cortège.

Une foule de supporters, vêtus du maillot orange de l'équipe, chantaient et dansaient le long du parcours, parfois hissés sur des arbres ou des monuments.

FOOTBALL
"On n'a pas gagné, on s'en fout!", entonnaient de nombreux jeunes, tandis qu'on apercevait des pancartes reprenant la devise "découragement n'est pas ivoirien".

Le pays a été déchiré par une crise politico-militaire (décembre 2010-avril 2011) qui a fait quelque 3.000 morts, épilogue d'une décennie de tourmente, et le pouvoir comptait sur une victoire pour accélérer la "réconciliation".

Première publication : 14/02/2012

COMMENTAIRE(S)