Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

SPORT

Les Ivoiriens acclament leur équipe

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/02/2012

L’équipe de Côte d’Ivoire, finaliste malheureuse de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dimanche face à la Zambie, a été accueillie lundi à Abidjan par des milliers d’Ivoiriens qui ont rendu un hommage vibrant à Didier Drogba et ses coéquipiers.

AFP - Des milliers d'Ivoiriens ont acclamé lundi à Abidjan l'équipe nationale de football, qui a reçu l'hommage des autorités au lendemain de sa défaite face à la Zambie en finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) à Libreville.

Des milliers de supporters attendaient autour de l'aéroport les Eléphants, accueillis dans l'après-midi à leur descente d'avion par le président Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara, dans une ambiance de fête.

"Je suis vraiment déçu"



M. Ouattara a exprimé "toute (sa) fierté" pour "notre grande équipe nationale", après son "parcours sans faute" (0-0 a.p, 8 t.a.b à 7). "Nos compatriotes sont fiers de vous, bravo à vous!", a-t-il lancé sous les vivats.

"Nous n'avons pas eu de chance et de ce fait la coupe nous a échappé", mais "ce n'est que partie remise", a-t-il assuré, se disant certain d'une victoire ivoirienne à la prochaine CAN en 2013 en Afrique du Sud.

Sur un air de fanfare, le Premier ministre Guillaume Soro et de nombreux officiels, militaires, chefs religieux et traditionnels, entouraient les joueurs et leur capitaine Didier Drogba, qui a raté un pénalty à la 70e minute du match.

Ce lundi a été décrété férié par les autorités pour le retour de l'équipe, qui a ensuite traversé la ville dans un interminable cortège.

Une foule de supporters, vêtus du maillot orange de l'équipe, chantaient et dansaient le long du parcours, parfois hissés sur des arbres ou des monuments.

FOOTBALL
"On n'a pas gagné, on s'en fout!", entonnaient de nombreux jeunes, tandis qu'on apercevait des pancartes reprenant la devise "découragement n'est pas ivoirien".

Le pays a été déchiré par une crise politico-militaire (décembre 2010-avril 2011) qui a fait quelque 3.000 morts, épilogue d'une décennie de tourmente, et le pouvoir comptait sur une victoire pour accélérer la "réconciliation".

Première publication : 14/02/2012

COMMENTAIRE(S)