Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

Economie

L'économie française progresse de 1,7 % en 2011

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2012

La croissance française a atteint 1,7 % en 2011. Au quatrième trimestre, le PIB de l'Hexagone a progressé de 0,3%, tandis que sur la même période, l'économie allemande, souvent érigée en exemple, a connu une contraction de 0,2 %.

REUTERS - L'économie française a enregistré une croissance de 0,2% au quatrième trimestre 2011, a annoncé l'Insee mercredi, un chiffre supérieur aux attentes grâce au commerce extérieur et à l'investissement.

Les 36 économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une évolution du produit intérieur brut de -0,1%, leurs estimations s'échelonnant de -0,6 à +0,2%. (Voir )

La Banque de France prévoyait de son côté une croissance nulle au cours des trois derniers mois de l'année et l'Insee une baisse du PIB de 0,2%.

La deuxième économie de la zone euro progresse de 1,7% sur l'ensemble de 2011 après 1,4% en 2010. L'acquis de croissance pour 2012 s'inscrit à +0,3%.

Le ministre de l'Economie François Baroin a estimé dans un communiqué que ces chiffres confortaient les prévisions du gouvernement qui table sur une croissance de 0,5% cette année.

Léger ralentissement de la consommation

L'Insee a révisé à +0,3% la croissance du troisième trimestre contre +0,4% précédemment.

Au quatrième trimestre, la contribution du solde dégagé par le commerce extérieur à la croissance est estimée à 0,7 point après +0,1 point au troisième trimestre.

Les investissements des ménages, des entreprises non financières et des administrations publiques affichent une hausse de 0,9% après +0,2% au trimestre précédent et contribuent ainsi à hauteur de 0,2 point à la progression du PIB.

Les entreprises non financières ont notamment augmenté leurs investissements de 1,4%.

Les dépenses des ménages, moteur traditionnel de l'économie, s'inscrivent néanmoins en légère décélération, à +0,2% après +0,3% au troisième trimestre.

En Allemagne, première économie de la zone euro, le PIB s'est contracté de 0,2% au quatrième trimestre, le ralentissement du commerce extérieur et de la consommation ayant pesé sur la croissance.

Première publication : 15/02/2012

  • EMPLOI

    Destructions de postes en France : le décompte

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    La presse allemande s’amuse des ambitions “à la Schröder” de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    “L’effet sur l’emploi des mesures annoncées au sommet social sera limité”

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)