Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

Economie

Les vins et spiritueux français battent des records à l'export

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/02/2012

Les vins et spiritueux français ont battu en 2011 leur record historique d'exportations en dépassant pour la première fois les 10 milliards d'euros grâce principalement aux ventes de bordeaux, cognac et champagne. L'année 2012 devrait être stable.

REUTERS -  Les exportations de vins et spiritueux français ont bondi de 10,5% à 10,1 milliards d'euros en 2011, tirées par la demande des pays émergents, et ont représenté le deuxième poste excédentaire de la balance commerciale française derrière l'aéronautique.

Les exportations de vins restent dominantes, avec un chiffre d'affaires de 6,97 milliards d'euros à l'export (en hausse de 11,9%) et des progressions de 19,9% pour les vins AOC (à 3,16 milliards) et de 9,3% pour le champagne (à 2,13 milliards, selon les chiffres publiés mardi par la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS).

Les ventes de cognac (2,04 milliards) ont quant à elles augmenté de 10,1% en valeur (+5% en volume). Le cognac, qui bénéficie d'une demande explosive en Asie, a représenté à lui seul 66% des exportations de spiritueux.

Les exportations vers les marchés émergents (Chine, Brésil Russie, Inde , notamment) ont dépassé le milliard d'euros de chiffre d'affaires pour atteindre plus de 10% des exportations.

La Chine est ainsi devenue le 5e pays d'exportation de vins (en valeur), avec 6% des ventes totales, derrière le Royaume-Uni (17,1%), les Etats-Unis (12,4%), l'Allemagne (9,9%) et la Belgique (7,3%). Pour le cognac, elle occupe la 6e place derrière les Etat-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie et Singapour.

Mais cette progression, en valeur, masque des disparités en volume. Face à une concurrence mondiale accrue, les exportations de vin français ont ainsi limité leur hausse à 1,8% seulement en nombre de caisses vendues.

"En dix ans, les vins ont perdu 12% en volume", regrette le FEVS, qui précise que la valeur (+7%) des exportations a été surtout tirée par le bordeaux et le champagne.

Surtout, leurs ventes en volume ont chuté dans certains pays en Europe, où la profession "a du mal à reconquérir les marchés traditionnels de l'Union européenne".

En dix ans, les exportations de vins français en Allemagne ont chuté de 13% en volume. Au Royaume-Uni, la baisse atteint 38%.
 

Première publication : 15/02/2012

  • CHINE

    Le vin français, dernière victime de la contrefaçon chinoise

    En savoir plus

  • VIN

    Le Champagne pétille moins que ses concurrents en 2010

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le combat des viticulteurs pour reconquérir des parts de marché

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)